Geneviève Guilbault se retrouve au coeur d'une immense controverse.

Tous les détails à l'intérieur...

Grands Titres
Grands Titres
Publié il y a 5 mois
Geneviève Guilbault se retrouve au coeur d'une immense controverse.
Facebook

La ministre des Transports, Geneviève Guilbault, s'est retrouvée au coeur d'une controverse plutôt particulière, car elle ne porterait pas toujours sa ceinture de sécurité.

Alors que la semaine dernière, la ministre Geneviève Guilbault invitait les automobilistes québécois à être plus responsables sur les routes, des photos publiées sur ses réseaux sociaux révèlent qu'il arrive qu'elle ne porte pas sa ceinture de sécurité en voiture.

Selon ce qu'a rapporté le Journal de Montréal, cinq photos qui ont été publiées au cours des trois dernières années montrent la ministre des Transports sans ceinture.

Geneviève Guilbault se retrouve au coeur d'une immense controverse.

Tandis qu'elle est passagère sur la majorité des photos, une photo la montre au volant, mais comme l'indique le Code de la sécurité routière, le port de la ceinture est obligatoire dans ces deux situations.

Mireille Lalancette professeure en communication politique à l’Université du Québec à Trois-Rivières, a expliqué au Journal de Montréal: «On s’attend toujours à ce que nos élus prêchent par l’exemplarité, qu’ils soient à leur affaire et montrent l’exemple, qu’ils soient des modèles. [...] Ne pas mettre une tuque en hiver, c’est un choix personnel. Alors que porter une ceinture en voiture, c’est obligatoire [...], c’est non négociable.»

Geneviève Guilbault se retrouve au coeur d'une immense controverse.

L'attachée Léonie Bernard-Abel a défendu pour sa part la ministre en déclarant que celle-ci est «est désolée et tient à rappeler l’importance de porter sa ceinture de sécurité lors de tout déplacement».

Geneviève Guilbault se retrouve au coeur d'une immense controverse.

La semaine dernière, la ministre Geneviève Guilbault avait présenté son plan d’action en sécurité routière afin de rendre nos routes plus sécuritaires.

Geneviève Guilbault se retrouve au coeur d'une immense controverse.

Les données de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) indiquent que les personnes âgées de 25 à 54 ans sont plus nombreuses à ne pas porter la ceinture (36%), alors que la dernière campagne de la SAAQ sur ce thème remonte à 2019.

Le nouveau plan d’action de la ministre ne comporte pas d’objectif en lien avec le port de la ceinture.

La SAAQ a rappelé de son côté que le port de la ceinture «réduit de moitié les risques d’être tué ou blessé gravement dans un accident».