Nouvelles générales : Horacio Arruda: «Ce n’est pas un déconfinement, mais un assouplissement des mesures»

Horacio Arruda: «Ce n’est pas un déconfinement, mais un assouplissement des mesures»

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Le Dr Horacio Arruda a tenu à rappeler à l'ordre les Québécois concernant l'évolution des mesures de sécurité prises pour lutter contre la crise sanitaire. «Ce n’est pas un déconfinement, mais un assouplissement des mesures», a-t-il résumé.

C'est en écoutant le point presse quotidien du gouvernement qu'on a appris cette nouvelle qui suscite de nombreuses réactions. En effet, le directeur national de la Santé publique, le Dr Horacio Arruda, s'est voulu ferme ce mardi lorsqu'il a abordé la réouverture graduelle des garderies, des écoles primaires et des entreprises. «Ce n’est pas un déconfinement, mais un assouplissement des mesures», a-t-il insisté. «On ne dit pas aux gens de passer leurs journées à l'extérieur et de magasiner».

diAutrement dit, le gouvernement n'hésiterait pas à revenir à un confinement plus strict si un relâchement est observé et si les cas de coronavirus augmentent drastiquement. La situation dans les écoles sera notamment observée pour savoir si la réouverture a conduit à une éclosion de cas ou non. Le mois de mai s'annonce donc décisif dans l'évolution de la crise sanitaire. Au moment d'écrire ces lignes, le Québec compte 33 417 cas de coronavirus, dont 2398 décès et 7923 guérisons.

Rappelons que le directeur national de la Santé publique, le Dr Horacio Arruda, a également indiqué qu'il n'était toujours pas le temps d'inviter ses amis dans sa cour, même si une distance de 2 mètres est maintenue entre chaque personne. Il a toutefois précisé qu'il était optimiste concernant la possibilité de voir ses amis. «Ça va venir, ne nous décourageons pas».

On a appris aussi ce mardi que les aînés pourront de nouveau sortir à l’extérieur et voir leurs proches. Marguerite Blais, la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, a annoncé également la levée des «interdictions de visite dans les soins palliatifs des milieux de vie». Une annonce qui soulage les Québécois. «Vous pourrez dire adieu à vos parents et les parents pourront dire adieu à leurs enfants ou leur conjoint», a-t-elle notamment déclaré .

Partager sur Facebook
0 0 Partages