Nouvelles générales : Horacio Arruda: «Plus on est en santé, plus notre corps est prêt à faire face au virus»

Horacio Arruda: «Plus on est en santé, plus notre corps est prêt à faire face au virus»

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales

Alors que la période de confinement a ralenti l'activité physique des Québécois, le Dr Horacio Arruda les encourage à faire plus de sport avec l'arrivée de la période estivale. 

C'est Le Soleil qui rapporte cette nouvelle qui est en train de faire le tour de la province. En effet, le directeur national de la Santé publique, le Dr Horacio Arruda, a profité de sa participation au Grand défi Pierre Lavoie ce samedi pour encourager les Québécois à faire plus de sport. «Si je suis capable de le faire, vous pouvez le faire aussi», a-t-il notamment déclaré au quotidien. «C’est important de bouger, on peut tous le faire, on peut tous marcher. On est capable de garder une santé physique et une santé mentale. Plus on est en santé, plus notre corps est prêt à faire face au virus».

Alors que les derniers mois furent particulièrement difficiles en raison du confinement, le Dr Horacio Arruda estime que c'est le moment pour les Québécois de faire de l'exercice et de profiter de ce que l'extérieur a à nous offrir. «Il faut sortir prendre l’air! C’est important pour revenir à l’automne avec un meilleur moral pour affronter ce qui pourrait être une deuxième vague», a-t-il expliqué au quotidien.

 

Le Soleil souligne que le Grand défi Pierre Lavoie ne sera pas comme les précédentes éditions cette année. En effet, en raison de la crise sanitaire, les rassemblements en vélo d'une grande ampleur ne sont pas permis. L'organisation a donc mis en place une application nommée «1 000 000 de km Ensemble» qui permet de comptabiliser le nombre de kilomètres réalisés par les participants qui pourront faire leurs courses partout dans la province. L'objectif cette année est d'atteindre 1 000 000 de kilomètres.

Une initiative saluée par le Dr Horacio Arruda. «Son objectif est de faire bouger le monde, et il a adapté son concept. Il y a moyen de le faire malgré la grosse contrainte de la COVID», a-t-il confié au Le Soleil. Si le vélo n'est pas votre tasse de thé, le directeur national de la Santé publique vous encourage à choisir le sport qui vous convient le mieux et de vous lancer. «Je vous en prie, pour prévenir certaines maladies comme le diabète ou l’obésité, faites ce que vous aimez. Pas besoin d’être un athlète, une bonne paire d’espadrilles et on part!».

Source: Le Soleil · Crédit Photo: Capture d'écran vidéo Facebook