Nouvelles générales : Il célèbre sa sortie de prison chez son ancien codétenu et finit démembré

Il célèbre sa sortie de prison chez son ancien codétenu et finit démembré

Une histoire macabre.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Un homme d'une trentaine d'années avait décidé de célébrer sa sortie de prison chez son ancien codétenu. Malheureusement, la fête a dégénéré et il a fini démembré. 

C'est Le Parisien qui rapporte l'histoire de Sébastien Legendre, un homme de 39 ans, dont l'existence a pris une tournure macabre dans la nuit du 27 au 28 janvier 2017 dans la commune de Melrand. En effet, celui qui avait décidé de célébrer sa sortie de prison chez son ancien codétenu va finir démembré après que la fête a complètement dégénéré. Plus de 3 ans après les faits, la cour d’assises du Morbihan va juger cette affaire à partir de ce lundi. Les principaux responsables se nomment Frédéric C et Ludivine Q, le couple qui avait organisé la fête de la victime.

Si au début de cette fête tout semblait bien se passer, les choses ont complètement dérapé notamment en raison de la consommation d'alcool et de drogues, raconte Le Parisien. Le couple a cherché à obtenir de force le code de la carte bancaire de Sébastien Legendre pour retirer 50 euros dans un distributeur avant de le tuer de plusieurs coups de couteau. Ils ont ensuite essayé de se débarrasser du corps de la victime en le démembrant à l'aide d’une scie à métaux ainsi que d'un couteau de cuisine électrique. Une partie du corps sera brûlé dans leur cheminée.

Finalement, le lendemain soir Ludivine Q décide de se rendre à la gendarmerie pour dénoncer ce qu'il s'est passé et rejeter la faute sur Frédéric C, précise Le Parisien. Les forces de l'ordre retrouveront le buste de la victime emballé dans un sac-poubelle dans un hangar proche du logement du couple. Ils y découvriront également un pied de biche, un couteau ainsi qu'une feuille de boucher. Dans la cheminée, ils trouveront des résidus d'os calciné. Ils en trouveront également dans le coffre de la voiture du Ludivine Q en plus de retrouver une scie à métaux et un couteau électrique.

Lors de l'enquête, Frédéric C et Ludivine Q n'ont pas cessé de se rejeter la responsabilité l'un sur l'autre, souligne Le Parisien. C'est la cour d’assises du Morbihan qui tranchera. Le quotidien indique qu'ils risquent tous les deux la prison à perpétuité.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Le Parisien · Crédit Photo: Adobe Stock