Nouvelles générales : Il décapite son propriétaire avec une épée pour des loyers impayés

Il décapite son propriétaire avec une épée pour des loyers impayés

Une histoire effroyable.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Il s'agit d'une des histoires les plus troublantes qu'on a entendues au cours des derniers jours et elle nous vient des États-Unis où un homme d'une quarantaine d'années a décapité son propriétaire avec une épée car il refusait de payer son loyer.

C'est le Journal de Montréal qui rapporte cette nouvelle complètement hors du commun. Samedi dernier, dans la ville d'Hartford dans le Connecticut, Jerry Thompson, un homme de 42 ans a décapité son propriétaire Victor King avec une épée car il refusait de payer son loyer. Tout a commencé lorsque Victor King lui a demandé de quitter le logement qu'il occupait en raison de loyers impayés. Une situation qui a rapidement dérapé parce que le propriétaire a appelé le 911 pour dire que son locataire «agitait une épée vers lui de manière menaçante et effrayante».

Le Journal de Montréal raconte que le lendemain la police a reçu un appel de voisins et d'un ami de Victor King qui avaient peur pour lui. Les forces de l'ordre se sont donc rendu au logement loué par Jerry Thompson et ont découvert une scène complètement effroyable. Le corps du propriétaire était allongé sur le sol et recouvert d'items de literie. Le quotidien indique que le médecin légiste a découvert  des «lacérations sur le bras droit du propriétaire, sur le haut du torse et à travers le cou, causant la décapitation». 

Par la suite, Jerry Thompson a été interrogé par les autorités, mais il ne voulait pas répondre à leurs questions, leur disant simplement que le «papier dans le coffre à gants de la Jeep est tout ce dont vous avez besoin», précise le Journal de Montréal. Les policiers ont pu y lire qu'il se considère comme un «citoyen souverain» qui interprète les lois à sa guise. Il se trouve désormais derrière les barreaux.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Journal de Montréal · Crédit Photo: Facebook