Nouvelles générales : «Il y a des CHSLD qui sont nouvellement infectés. Il y a encore du travail à faire» affirme Legault

«Il y a des CHSLD qui sont nouvellement infectés. Il y a encore du travail à faire» affirme Legault

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales

Alors que le Québec assouplit progressivement ses mesures de confinement, la situation dans les CHSLD n'est pas pour autant réglée. Des contaminations ont encore lieu et pour le gouvernement, ce n'est pas le temps de baisser sa garde.

C'est Radio-Canada qui rapporte cette nouvelle inquiétante. En effet, si la situation dans certains CHSLD s'est améliorée, le gouvernement déplore qu'il y ait des résidences pour aînés qui sont nouvellement infectés. «Le nombre de CHSLD qui ont plus de 15% de personnes infectées a quand même pas mal diminué. Ça, c'est encourageant. Par contre, il y a des CHSLD qui sont nouvellement infectés (...) Il y a encore du travail à faire», a notamment déclaré le premier ministre François Legault.

De son côté, la ministre de Santé, Danielle McCann a expliqué que le gouvernement a pour objectif de faire davantage de préventions dans les résidences pour aînés pour éviter qu'une crise se reproduise. «On fait un travail considérable au niveau de la prévention des infections qui va se traduire par un plan substantiel de pratique en prévention des infections dans les CHSLD. On va donner des moyens aux CHSLD d'instaurer des pratiques de prévention des infections encore plus fortes. On a davantage de personnel qui s'occupe de la prévention des infections (…) Un plan vraiment complet en prévention des infections qui va rester, qui est permanent au niveau des CHSLD et qui s'instaure actuellement».

Crédit photo: Pexels

Quant au directeur national de la Santé publique, le Dr Horacio Arruda, il a insisté sur le fait que le virus était encore bien présent au Québec. «Il n'est pas disparu», souligne-t-il. «Il est là, c'est un malicieux, il rentre chez vous, vous ne le savez pas et vous êtes déjà en train de contaminer d'autres personnes (...) La problématique des CHSLD a été très importante, on a eu beaucoup de problèmes. Ce qu'on veut éviter, c'est que ça se répète dans d'autres types de milieux».

Source: Radio-Canada · Crédit Photo: Adobe Stock