Nouvelles générales : «Il y a un urgent besoin de cohérence» concernant les personnes de 60 à 69 ans dit Sonia Éthier

«Il y a un urgent besoin de cohérence» concernant les personnes de 60 à 69 ans dit Sonia Éthier

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

L'annonce effectuée par le gouvernement lors du point de presse de mercredi, qui consistait en un rappel au travail des éducatrices et des enseignantes de 60 à 69 ans, n'est vraiment pas passée inaperçue. Sonia Éthier, présidente de la Centrale des syndicats du Québec, a réagi en déclarant qu'il "y a un urgent besoin de cohérence si on veut garder la confiance du monde".

C'est mercredi, lors du point de presse quotidien du gouvernement Legault, que la vice-première ministre, Geneviève Guilbault, a annoncé que les éducatrices et les enseignantes de 60 à 69 ans devraient effectuer un retour au travail: "La santé publique a établi le facteur de risque à 70 ans, et non à 60 ans. […] En bas de 70 ans, les gens peuvent retourner travailler, sans risque important pour la santé, à condition de respecter les consignes de la santé publique, notamment les consignes de distanciation, d’hygiène."

La vice-première ministre a aussi profité de ce point de presse afin de demander aux parents de sensibiliser leurs enfants à "la nouvelle façon dont on devra désormais se comporter à la garderie, à l’école".

La CSQ, qui représente quelque 200 000 membres, dont 125 000 en éducation, n'a pas tardé à réagir à cette annonce de la vice-première ministre.

À cet effet, la présidente de la CSQ a lancé un message très clair en déclarant: "Avec la nouvelle consigne, des travailleuses et des travailleurs de 60 à 69 ans de la petite enfance et des écoles devront rentrer au travail lundi prochain, mais ne pourront toujours pas voir leurs petits-enfants ? [...] il y a un urgent besoin de cohérence sur le terrain. Cette nouvelle consigne ébranle la confiance des travailleuses et des travailleurs à un moment charnière du déconfinement, où l’on ne peut pas se permettre de faire décrocher du monde."

Tout indique que le débat entourant cette situation pourrait se poursuivre dans les jours à venir...

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: La Presse · Crédit Photo: Capture d'écran