Nouvelles générales : «Il y a une opportunité touristique pour le Québec qu’on va certainement vouloir saisir»

«Il y a une opportunité touristique pour le Québec qu’on va certainement vouloir saisir»

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Alors que le gouvernement a annoncé ce mercredi la réouverture graduelle des régions, les déplacements non essentiels à travers la province sont toujours interdits. Il est donc encore trop tôt pour penser à vos prochaines vacances.

C'est en regardant le point presse du gouvernement ce mercredi qu'on a appris cette nouvelle qui risque de faire couler beaucoup d'encre. En effet, alors que la vice-première ministre du Québec, Geneviève Guilbault a annoncé la réouverture graduelle des régions, elle a tout de même précisé que les déplacements non essentiels à travers la province sont toujours interdits en indiquant notamment que «ce n’est pas le temps d’aller flâner ou d’aller dans les commerces d’une autre région simplement pour le plaisir».

La vice-première ministre s'est tout de même voulue rassurante, mais ferme. «Il y a une opportunité touristique pour le Québec qu’on va certainement vouloir saisir, mais au moment où on sera prêt à le faire. Actuellement, tout ce qui est non essentiel: hébergement locatif, louer des chalets, voyager dans le Québec c'est interdit, c'est pas possible. Quand ça sera possible non seulement on va être heureux de pouvoir le rendre possible, mais on va même encourager les Québécois. Par contre, il faut pas crier victoire, ce n'est pas derrière nous. On est pas capable de vous dire que le 4 juillet vous pouvez vous réserver un hôtel en Gaspésie pour aller voir le Rocher-Percé».

Geneviève Guilbault a précisé qu'elle comprend que des gens puissent être lassés par la situation actuelle. «On est conscient que les gens commencent à être tannés, que le moral peut décliner puis les beaux jours arrivent, ça donne le gout de sortir, ça donne le goût d'aller visiter. On va vouloir donner ce droit aux gens dès que ça va être possible. Ce qu'on annonce cette semaine est déjà un très très gros pas. Faut pas donner l'impression non plus qu'on veut tout réouvrir et tout repermettre en même temps parce qu'on veut pas encourager les gens à délaisser les consignes de santé publique».

Malgré son discours ferme, elle a toutefois expliqué qu'elle était impatiente que la vie normale reprenne son cours même si cela risque d'être long avant que ça arrive. «On a hâte que les Québécois puissent retrouver une vie normale, mais on a pour des mois à avoir une vie qui ne sera pas normale tel qu'on se l’est conçu avant la pandémie».

Partager sur Facebook
0 0 Partages