Nouvelles générales : Inquiet par la situation, Mario Dumont est catégorique: “il faut prolonger la fermeture des commerces à Montréal”

Inquiet par la situation, Mario Dumont est catégorique: “il faut prolonger la fermeture des commerces à Montréal”

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

L'animateur et commentateur politique Mario Dumont se dit grandement préoccupé par l'explosion de cas de Montréalais qui ont été déclarés positifs, alors qu'il propose que l’ouverture des commerces de détail envisagée pour le 19 avril soit repoussée.

Selon Mario Dumont, les derniers bilans concernant le secteur de Montréal témoignent clairement d'un relâchement de la population, ce qui risque de compliquer davantage les choses pour les entreprises qui espèrent pouvoir reprendre du service: "La frustration des commerçants va devenir de plus en plus grande, mais il faut que l’on reprenne le contrôle à Montréal. La courbe ne s’aplatit pas. On n’a pas le début du commencement d’un signe que la courbe redescend. [...] Ce n’est pas un relâchement de 100% de la population, mais s’il y a un relâchement de 10-15% de la population, c’est assez pour conserver la propagation du virus et en empêcher la reprise du contrôle."

Comme l'a souligné Mario Dumont, ce dernier est très conscient qu'en suggérant de repousser l'ouverture des commerces, il risque de s'attirer les foudres de plusieurs citoyens qui attendent impatiemment un éventuel déconfinement: "Je le répète, il faut prolonger la fermeture des commerces à Montréal et aller à l’essentiel: la nourriture et la pharmacie."

Mario Dumont a aussi fait mention de certains spectateurs qui ont communiqué avec pour lui faire part des défis auxquels ils faisaient face en raison du confinement et c'est avec un brin d'humour qu'il a réagi en déclarant: "Quelqu’un m’a écrit pour me dire: "J’ai des trous dans mes bas, qu’est-ce que je fais?" Commandes-en en ligne! Le vêtement est censé être fermé. Les commerçants de bas, de vêtements dans la métropole ont seulement le droit de vendre en ligne."

Enfin, l'animateur n'a pas caché qu'il était très inquiet quant aux semaines et aux mois à venir. En effet, le chroniqueur politique a conclu en déclarant: "Aucun signal ne nous permet d’être optimistes."

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: Capture d'écran TVA