Nouvelles générales : «Je me regarde dans le miroir et j'ai du mal à me reconnaître J'ai l'air fatiguée. J'ai l'air en colère»

«Je me regarde dans le miroir et j'ai du mal à me reconnaître J'ai l'air fatiguée. J'ai l'air en colère»

Un témoignage bouleversant.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales

Alors qu'elle approche de la quarantaine, une mère de famille a décidé de partager la période difficile qu'elle traverse. Un témoignage bouleversant rempli d'humilité. 

C'est LoveWhatMatters qui rapporte l'histoire de Kate Swenson, une mère de famille de 36 ans qui vit une période difficile. «J'ai un cas grave de perte d'identité ou peut-être que c'est la crise de la quarantaine qui arrive, ou bien une petite dépression post-partum ou encore peut-être que je suis juste fatiguée, en surpoids et épuisée mentalement. Qui sait lequel cela peut-être», confie-t-elle dans un témoignage poignant où elle essaye de comprendre ce qui lui arrive.

Pourtant, Kate admet d'elle-même qu'elle n'a pas forcément de véritable raison de se plaindre. «J'ai trois garçons, un mari, une maison et un travail que j'adore. Je suis véritablement bénie». Toutefois, elle explique que son mode de vie la met parfois dans une position inconfortable. «Je me regarde dans le miroir et j'ai du mal à me reconnaître (...) J'ai l'air fatiguée. J'ai l'air de m'être laissée aller. J'ai l'air en colère. Je me sens vraiment dépassé». Elle précise notamment qu'elle croule sous les tâches du quotidien qui ont l'air de plus en plus insurmontables.

Kate explique également dans son témoignage qu'elle a du mal à concilier sa vie de famille et son travail. «Quand je suis avec mes enfants, je me sens coupable de ne pas travailler et quand je travaille, je me sens coupable de ne pas jouer davantage avec mes enfants». Elle insiste aussi qu'elle ne sait plus trop qui elle est «Je sais que je suis une bonne mère, je ne doute pas du tout de ça, mais parfois j'ai l'impression d'être juste une mère (...) J'avais l'habitude de faire attention à moi et à mon apparence, mais maintenant je porte que des cotons ouatés et des t-shirts».

À l'aube de la quarantaine, Kate semble en complète crise existentielle. «Je me regarde dans le miroir et je me sens triste. J'ai l'impression de m'être perdue. Presque entièrement». Une situation qu'elle a de plus en plus de mal à supporter même si elle ne s'avoue pas vaincue pour autant. «Je ne sais pas régler ça, mais je travaille là-dessus (...) Cette année, je vais trouver un équilibre entre mon rôle de mère, mon mariage, mon travail et ma santé mentale. C'est mon objectif». 

Source: LoveWhatMatters · Crédit Photo: Courtoisie