Nouvelles générales : Justin Trudeau laisse entendre qu'il ne compte pas rouvrir la frontière aux Américains.

Justin Trudeau laisse entendre qu'il ne compte pas rouvrir la frontière aux Américains.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Tandis que l'entente pour l'interdiction de tout passage non essentiel par la frontière canado-américaine qui a été conclue entre Ottawa et Washington doit prendre fin jeudi de la semaine prochaine, à moins d'un renouvellement, le premier ministre Justin Trudeau a laissé entendre qu'il ne devrait pas rouvrir la frontière aux voyageurs venant des États-Unis.

C'est lors d'un point de presse présenté mercredi que le premier ministre a expliqué aux journalistes: "Je pense que chaque pays reconnaît que, pendant que nous nous affairons à contrôler notre situation au niveau domestique, nous sommes vulnérables aux voyageurs étrangers. [...] Voilà pourquoi nous avons pris des mesures robustes pour sécuriser et fermer notre frontière, incluant aux voyageurs américains."

Selon ce qu'a révélé Justin Trudeau, il y aurait présentement des discussions avec l’administration américaine de Donald Trump et celles-ci seraient "constructives" et "positives". On ignore toutefois si le gouvernement américain tente de faire pression sur le gouvernement canadien en faveur d'un assouplissement de ces mesures.

Le premier ministre a aussi dû réagir quant à des révélations du "Globe and Mail" à propos de l’ambassadeur du Canada en Chine Dominic Barton qui aurait tenu des propos controversés à l'égard du régime communiste. Selon le réputé journal, le gouverneur aurait révélé lors d'un séance privée du Conseil international du Canada que la Chine minait son influence sur la scène internationale et qu'il espérait qu'une "rigoureuse révision" de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) soit effectuée une fois la pandémie passée.

Questionné par les journalistes à cet effet, Justin Trudeau s'est contenté de jouer de prudence en déclarant: "Je pense qu'il est clair qu'il y a des nombreuses questions sur l'origine de la crise et le comportement aux premiers jours de celle-ci, particulièrement pour la Chine.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: Capture d'écran