Nouvelles générales : L'enquête sur la mort de la fillette de Granby révèle «des manquements à toutes les étapes»

L'enquête sur la mort de la fillette de Granby révèle «des manquements à toutes les étapes»

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales

La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse (CDPDJ) a livré les résultats de son enquête concernant la fillette de Granby morte au printemps 2019 et ceux-ci ont démontré de nombreux manquements des services publics.

C'est par l'entremise d'un communiqué que la CDPDJ a fait part des résultats obtenus à la suite de son enquête. Comme l'a indiqué Suzanne Arpin, vice-présidente de la CDPDJ, cette enquête a clairement démontré que le gouvernement devra réagir rapidement: "Cette enquête a révélé des manquements à toutes les étapes du processus clinique et légal qui visaient à protéger la jeune victime. [...] Combien d’enfants devrons-nous encore pleurer, combien d’enfants allons-nous laisser être victimes de maltraitance, victimes de notre tendance à banaliser l’inacceptable?"

Toujours selon Suzanne Arpin, bien que la commission n'ait pas dévoilé publiquement les portions de son enquête concernant la situation de la fillette de Granby, les grandes lignes des résultats obtenus par l'enquête indiquent une urgence d'agir: "Quand notre système de protection, au-delà des mots, prendra-t-il le parti des enfants et de leurs droits?"

La CDPDJ a émis des recommandations aux ministres de la Santé, de la Justice, de l’Enseignement supérieur et de la Famille, tandis que la commission a prié le ministère de la Santé de travailler à l’amélioration des conditions de travail pour favoriser la rétention du personnel.

Suzanne Arpin a aussi ajouté qu'il faudrait adapter nos façons de faire à la sensibilité des enfants: "Les enfants ne devraient pas être victimes des bris de services et des changements répétés d’intervenantes et d’intervenants. Les enfants méritent d’être connus par les personnes qui doivent les protéger et établir avec celles-ci une relation d’aide qui soit de qualité."

Enfin, le ministère de la Santé devrait bientôt réagir à la recommandation émise par la CDPDJ de mettre en place un mécanisme de concertation d’experts en maltraitance au sein des CISSS et des CIUSSS du Québec.

Source: ICI Radio-Canada · Crédit Photo: Adobe Stock