Nouvelles générales : L'Europe qualifie d'alarmant le rebond de la pandémie de COVID-19.

L'Europe qualifie d'alarmant le rebond de la pandémie de COVID-19.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

La pandémie de COVID-19 reprend à nouveau de l'ampleur en Europe. Alors que le nombre de nouveaux cas a subi une progression inédite en France depuis mai, l'Espagne semble faire face à une nouvelle vague.

L'AFP a publié jeudi à 7h un bilan qui a été établi à partir de sources officielles et celui-ci indique que la pandémie a fait jusqu'ici au moins 787 918 morts depuis fin décembre.

Pour sa part, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a estimé jeudi qu'il était encore possible de contrôler la pandémie sans avoir à nouveau recours à un confinement, notamment grâce à la préparation des autorités et aux connaissances accumulées ces derniers mois.

En Allemagne, ce sont 1707 nouveaux cas d’infection par le coronavirus, ainsi que dix morts, qui ont été observés au cours des dernières 24 heures. À cet effet, la chancelière Angela Merkel a fait savoir que "Le doublement des (nouveaux) cas [...] dans toute l’Allemagne ces trois dernières semaines" constitue une "évolution qui ne devrait pas se poursuivre, mais que nous devrions au contraire juguler".

Pour ce qui est de la France, ce sont 3700 nouveaux cas de COVID-19 qui ont été signalés dans les dernières 24 heures, alors que 16 747 personnes ont été dépistées positives à la COVID-19 sur les sept derniers jours.  

Du côté de l'Ukraine, les autorités ont malheureusement rapporté avoir franchi un record avec 2134 nouveaux cas de coronavirus et 40 morts jeudi.

225 millions de doses du potentiel vaccin contre la COVID-19 de l’Allemand CureVac ont été réservées par la Commission européenne, tandis que le gouvernement américain a précommandé des centaines de millions de doses auprès de six sociétés développant des vaccins potentiels. Selon ce qu'a déclaré le président Donald Trump, les doses devraient être gratuites et le vaccin ne sera pas obligatoire.

Enfin, le premier ministre de l'Australie, Scott Morrison a indiqué qu'il croyait que la vaccination devrait être obligatoire dans son pays, sauf dispense pour raisons médicales.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: La Presse · Crédit Photo: iStock