Nouvelles générales : L'île Maurice menacée par une marée noire fait tout pour éviter une catastrophe écologique

L'île Maurice menacée par une marée noire fait tout pour éviter une catastrophe écologique

Une situation alarmante.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Alors que jeudi dernier les autorités mauriciennes ont annoncé qu'un pétrolier contenant 4000 tonnes de carburant s'est échoué sur la côte sud-est de l'île depuis fin juillet, des experts craignent que cette situation alarmante se transforme en une catastrophe écologique.

C'est TVA Nouvelles qui rapporte cette bien triste information qui nous vient de l'île Maurice. En effet, l'île principale de la République de Maurice se trouve dans une situation alarmante depuis la fin du mois de juillet lorsqu'un pétrolier s'est échoué dans une zone maritime protégée située sur la côte sud-est. Toutefois, cette nouvelle a seulement été rendue publique jeudi dernier. Une annonce tardive qui fait craindre à une catastrophe écologique dans ce petit coin de paradis.

TVA Nouvelles raconte que face à ce contexte inquiétant, le Premier ministre mauricien Pravind Jugnauth semble dépassé. Il a d'ailleurs demandé un soutien d'urgence à la France en expliquant que son pays manquait de moyens pour gérer une telle situation. Un appel à l'aide qu'a entendu Emmanuel Macron. «Lorsque la biodiversité est en péril, il y a urgence d’agir. La France est là. Aux côtés du peuple mauricien. Vous pouvez compter sur notre soutien cher Pravind Jugnauth. Nous déployons dès à présent des équipes et du matériel depuis La Réunion», a écrit le président français sur Twitter.

Si l'aide de la France est la bienvenue, les dégâts commencent à être nombreux, indique TVA Nouvelles. En effet, la chaîne de télévision souligne que des images aériennes montrent que la mer azur se retrouve polluée par de grandes nappes noires qui se déplacent à la fois vers les lagons, les récifs coralliens et les plages.  «Tous les volontaires sont couverts de noir», a expliqué Sunil Dowarkasing, un ancien militant de Greenpeace et expert environnemental, qui participe aux opérations de nettoyage.

Celui qui a apporté son aide à Mahébourg, l'une des zones où il y a eu le plus de dégâts, ne se fait pas trop d'illusion sur le dénouement de cet événement. «Nous ne nous remettrons jamais de ces dégâts. Mais ce que nous pouvons faire, c'est essayer de les limiter», estime-t-il. Pour ne rien arranger, le travail des volontaires est mis à mal par les conditions météorologiques. «Nous avons essayé de placer un barrage de confinement autour du navire, mais cela ne fonctionne pas bien en raison des fortes vagues», a expliqué un porte-parole de Mitsui OSK Lines, une entreprise qui exploite le pétrolier.

De son côté, le Premier ministre admet son impuissance face à une telle situation. «Nous ne savons pas ce qui va arriver au bateau». De nombreux habitants de l'île Maurice, quant à eux, estiment que les autorités auraient pu agir plus tôt.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: Capture d'écran Twitter