Nouvelles générales : L'ouragan Laura de catégorie 4 s'apprête à frapper la côte

L'ouragan Laura de catégorie 4 s'apprête à frapper la côte

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales

Laura, un ouragan de catégorie 4 qui est jugé par les spécialistes comme étant "extrêmement dangereux", menace de frapper très bientôt la Louisiane et le sud du Texas.

Mercredi, le Centre national des ouragans (NHC), à Miami, rapportait que Laura s'était amplifié mercredi en ouragan de catégorie 4 (sur une échelle de 5).

Alors que des vents soufflant jusqu'à 220 km/h accompagnent l'ouragan, les spécialistes du NHC ont déclaré qu'ils craignaient des crues soudaines et des inondations dans des portions du Texas, de la Louisiane et de l'Arkansas.

C'est aussi l'avis de Kathleen Tierney, une ancienne directrice du NHC, qui a révélé: "Nous devons nous préoccuper de la capacité de réaction du gouvernement fédéral à une catastrophe majeure provoquée par un ouragan, notamment en raison des défaillances qui ne sont que trop évidentes dans le domaine de la santé publique."

Le gouverneur du Texas, Greg Abbott, a rapidement réagi à la la nouvelle inquiétante en lançant une importante mise en garde à sa population afin de lui rappeler que malgré le passage de Laura, il faudra aussi garder en tête de faire attention à la menace de la COVID-19: "La COVID-19 va rester au Texas pendant le passage de l'ouragan".

Du côté des citoyens, le propriétaire d'un commerce nommé Robert Dunalp a expliqué à l'AFP qu'il était davantage inquiet par les moyens dont il disposait pour composer avec l'ouragan, que le phénomène météorologique en soi: "Je ne m'inquiète pas de l'arrivée de l'eau avec la tempête, je m'inquiète de la pluie et du fait que les pompes ne fonctionnent pas, et c'est ce qui va provoquer les inondations."

Enfin, Sonya Mcculler, qui est une survivante de Katrina, un ouragan de catégorie 5, la plus élevée, qui avait inondé 80 % de la ville et fait un millier de morts en 2005, a dit très bien se souvenir de cette catastrophe qui était survenue il y a déjà 15 ans: "Une minute vous pouvez penser que ça ne va pas arriver, la minute d'après vous essayez de vous préparer pour vous assurer de ne pas être coincé dedans. C'est fou, mais on va voir ce que l'étape d'après va être."

Source: ICI Radio-Canada · Crédit Photo: Capture d'écran