Nouvelles générales : L'ours noir qui avait été vu en train de renifler une femme a été castré

L'ours noir qui avait été vu en train de renifler une femme a été castré

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales

Le jeune ours noir qui avait été aperçu en train de renifler les cheveux d'une femme dans un parc s'est retrouvé au coeur d'une enquête menée par les autorités fédérales en lien avec la castration de l'animal.

L’ours a été capturé par l’agence mexicaine de protection de l’environnement Profepa, qui prévoit de déplacer l’animal dans un autre État. L’agence affirme que l’ours, qui pèse 96 kilogrammes, s’est trop habitué aux humains parce que les visiteurs du parc écologique Chipinque à Nuevo León le nourrissent et s’en approchent trop.

Tout récemment, l'ours avait été aperçu dans une vidéo le montrant en train de s'approcher d'une jeune femme. L'animal avait notamment reniflé ses cheveux tandis que la jeune dame en avait profité pour prendre un selfie, puis il s'était éloigné sans blesser qui que ce soit.

Profepa a déclaré dans un communiqué qu'il y a eu d’autres interactions entre l’ours et des humains dans le parc et le quartier qui l’entoure. Les responsables du parc ont affirmé que c’était le même ours qui avait suivi une femme qui marchait dans une rue à proximité.

Ce sont des vétérinaires de l’Université de Nuevo León qui ont capturé l’ours, afin de le castrer et de lui installer un collier de repérage. La décision de castrer l’ours a été approuvée par le directeur général de Profepa pour le contrôle de la faune, qui a fait valoir que l’ours devait être castré pour l’empêcher de se battre avec d’autres ours une fois qu’il sera libéré dans la sierra de Nido, une chaîne de montagnes à Chihuahua.

La castration de l’animal fait actuellement l’objet d’une enquête de la part de Profepa.

Des internautes ont fait part de leurs préoccupations quant à l’ours, en expliquant qu'il ne pourrait pas survivre dans la nature, étant donné qu’il avait grandi en fouillant dans les poubelles pour se nourrir.

Une pétition en ligne affirme que l’ours paie le prix de "l’insouciance humaine".

Source: CTV News · Crédit Photo: Capture d'écran