Nouvelles générales : La CAQ crée un site web pour promouvoir le projet de loi 61

La CAQ crée un site web pour promouvoir le projet de loi 61

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Alors que le projet de loi 61 suscite une importante controverse depuis le début de la semaine, la Coalition Avenir Québec (CAQ) a créé un site web pour le promouvoir auprès du plus grand nombre de personnes.

C'est La Presse qui rapporte cette nouvelle qui risque de susciter de nombreuses réactions. En effet, la CAQ a créé un site web pour promouvoir le projet de loi 61 qui est fortement contesté par les partis d'opposition et un grand nombre de citoyens. Une plateforme qui a été mise en ligne mardi soir et qui a pour but de démêler le vrai du faux en ce qui concerne les informations qui circulent autour du projet de loi 61. Toutefois, aucune source n'est précisée sur le site web hormis la mention «des informations officielles sur le PL61».

En préambule de ce site web, la CAQ justifie la création de cette plateforme en prétendant vouloir apporter des informations exactes aux citoyens. «Depuis le début de la pandémie, nous avons priorisé la propagation de la bonne information. Suite aux fausses informations qui circulent sur les réseaux sociaux, nous avons séparé le vrai du faux. Actuellement nous avons un double défi: relancer l'économie sans relancer la pandémie. Aidez-nous à propager l'info et pas les complots», peut-on y lire.

La Presse indique que la mise en ligne de ce site web a généré plusieurs critiques de la part des partis d'opposition sur les médias sociaux. Le coporte-parole de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, a exprimé son indignation sur son compte Twitter. «Inondée par les critiques sur son projet de loi 61, la Coalition avenir Québec lance un site de "damage control". C'est ce que j'appelle être sur la défensive».

Matin Ouellet, le leader parlementaire du Parti Québécois s'est également exprimé sur le sujet et il n'a pas fait les choses à moitié. «La dernière fois qu'un parti politique a senti le besoin de faire ça, c'est le PLQ dans le temps de la commission Charbonneau. C'est justement pour éviter de revivre cette sombre époque que la CAQ ne peut se donner des pouvoirs démesurés!».

La Presse rappelle que les partis d'oppositions sont farouchement opposés à ce projet de loi parce qu'ils estiment que le gouvernement du premier ministre François Legault essaye de profiter de la crise sanitaire pour tenter de s'octroyer des pouvoirs beaucoup trop importants. De son côté, la CAQ ne cesse de répéter que «le gouvernement veut adopter ce projet de loi avec les partis d’opposition».

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: La Presse · Crédit Photo: Facebook