Nouvelles générales : La chaîne Éconofitness critiquée

La chaîne Éconofitness critiquée

Tous les détails ici...

Publié le par Grands titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
22 22 Partages

La bannière Éconofitness se retrouve au centre d'une sortie publique de l'Association des kinésiologues, kinésithérapeutes, orthothérapeutes et massothérapeutes du Québec qui s'inquiète des services offerts dans ces gymnases libre-service.

Dans les pages du journal La Tribune, l'association affirme ses inquiétudes vis-à-vis ce nouveau modèle d'entreprise qui s'est rapidement étendu au Québec. 

Le président de l'AKKOMQ, Kandy Mallet, déplore particulièrement l'absence de kinésiologue et d'entraîneur certifié pour accompagner la clientèle ce qui représenterait un risque de blessure pour plusieurs. 

Et pour ajouter à ce constat, l'apparition de poubelles spécialement conçues pour recevoir les seringues usagées dans plusieurs vestiaires inquiète l'association qui y voit la démonstration de l’utilisation de stéroïdes dans ces centres. 

Le vice-président de la chaîne, Renaud Beaudry, défend le concept d'entraînement offert par Écnofitness qui s'adresse avant tout à des gens qui souhaitent avoir accès à un gym propre et abordable. 

Celui-ci ajoute au journal La Tribune qu'un commis est toujours présent sur place et qu'il peut intervenir en cas d'urgence. L’entreprise affirme offrir un endroit sécuritaire aux usagers et refuse de faire un lien entre la présence d'un entraîneur et le risque de blessures. 

Concernant la présence de bacs destinés à recueillir les seringues souillées, l’entreprise soutient qu’il est strictement défendu de s’injecter toute forme de drogue ou de stéroïdes sur place. Ces bacs ont été installés uniquement dans un but préventif selon le porte-parole afin d’assurer la sécurité des employés et des usagers. 

Partager sur Facebook
22 22 Partages

Source: La Tribune
Crédit Photo: Courtoisie