Nouvelles générales : La Chine menace le BIXI !

La Chine menace le BIXI !

Les autorités surveillent la situation de près…

Publié le par Grands titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
20 20 Partages

Alors que San Francisco a subi l’arrivée surprise d’un «BIXI chinois» sur son territoire, d’autres villes nord-américaines s’inquiètent du phénomène.

Montréal fait maintenant partie de ces 55 villes nord-américaines avec des offres de vélos libre-service qui craignent de voir débarquer ces vélos «parasites» par milliers, une offensive chinoise qui n’a rien d’un hasard.

Comme le rapporte le quotidien La Presse, Montréal est bien au fait du phénomène et se dit prête à intervenir s’il le faut.

«Nous sommes bien au fait de cette pratique qui a eu lieu dans certaines villes en Amérique», a confirmé au quotidien montréalais Philippe Sabourin, porte-parole de la métropole.

La Ville se dit en mesure d’intervenir rapidement si un tel système devait débarquer dans la métropole, notamment grâce à sa réglementation. «Si cela se produisait, différents règlements pourraient trouver application», assure M. Sabourin.

L’entreprise chinoise au cœur de ce «scandale» se nomme Bluegogo et elle a commencé son offensive au début de l’année à San Francisco. La ville californienne, qui a importé de BIXI Montréal son service de vélos, a dû durcir sa réglementation et obliger les opérateurs à se procurer un permis.

Même si la Ville de Montréal doute du succès d’une pareille offensive ici, elle surveille néanmoins de près la situation malgré la perplexité affiché devant ces vélos nouveau genre. 

Partager sur Facebook
20 20 Partages

Source: La Presse
Crédit Photo: Archives et LinkedIn