Nouvelles générales : La communauté juive de Boisbriand en quarantaine après plusieurs cas de la COVID-19

La communauté juive de Boisbriand en quarantaine après plusieurs cas de la COVID-19

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales

Alors que près de la moitié des tests de dépistage au sein de la communauté juive orthodoxe Tosh de Boisbriand se sont avérés positifs, la mairesse Marlene Cordato a annoncé une série de mesures pour limiter la propagation du coronavirus sur son territoire.

C'est La Presse qui rapporte cette nouvelle qui est en train de faire le tour de la province. La communauté juive orthodoxe Tosh de Boisbriand fait beaucoup parler d'elle en ce moment, mais pas pour les bonnes raisons. En effet, il semblerait que certains de ses membres n’ont pas pris au sérieux les consignes de distanciation sociale émises par le gouvernement. Hier, le quotidien nous apprenait qu'une centaine de tests de dépistage avaient été effectués au sein de cette communauté de 4000 membres. Sur les 40 résultats reçus pour le moment, 16 se sont avérés positifs. Des chiffres qui font froid dans le dos.

Face à cette situation inquiétante, la mairesse Marlene Cordato a tenu un point presse ce lundi matin en compagnie de la direction de la santé publique des Laurentides et de la Régie intermunicipale de police Thérèse de Blainville. On y a appris notamment l'origine de l'arrivée du coronavirus dans la communauté qui est lié à des personnes revenues des États-Unis qui ont été testés positifs. 

«Les résultats positifs sont des personnes revenues des États-Unis (...) On a pris des mesures pour leurs familles autant que pour les autres familles. Les déplacements sont contrôlés», a expliqué Éric Goyer, directeur de la Santé publique des Laurentides.

Pour éviter que la maladie continue de se propager, la décision a été prise de restreindre les déplacements de la communauté pour les choses essentielles. Ils devront également se soumettre à l’isolement. La Presse indique que la communauté juive orthodoxe Tosh de Boisbriand est désormais prête à tout faire pour éviter que la situation se dégrade. 

Elle pourra compter sur le soutien des autorités locales comme l'a indiqué Martin Charron, l'inspecteur de la Régie intermunicipale de police Thérèse de Blainville. «Nous voulons travailler en collaboration avec la communauté pour convaincre les gens de l’importance de respecter les ordres de la santé publique».      

Si pour le moment seulement 16 personnes ont été testées positives au sein de la communauté, de nombreux de ses membres sont dans l'attente de leurs résultats et le nombre de personnes contaminées pourrait s'avérer bien plus élevé.

Source: La Presse · Crédit Photo: Adobe Stock