Nouvelles générales : La PCU sera prolongée de quelques semaines et peut-être même quelques mois.

La PCU sera prolongée de quelques semaines et peut-être même quelques mois.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales

Alors que le programme de Prestation canadienne d'urgence (PCU) devait prendre fin le 29 août, le gouvernement fédéral a annoncé qu'il sera prolongé de quelques semaines et peut-être même quelques mois.

Il y a trois semaines, le premier ministre Justin Trudeau avait expliqué qu'il faudrait assurer que le régime d'assurance-emploi puisse absorber adéquatement tous les prestataires actuels de la PCU et cette prolongation apparaît comme étant une façon d'y remédier.

Le gouvernement fédéral a fait savoir qu'il profiterait de cette prolongation pour réformer le régime et d'autres programmes connexes, et ainsi, s'assurer que trois millions de Canadiens aient accès à des prestations auxquelles ils n'auraient pas droit à l'heure actuelle.

C'est jeudi, vers 14h30, que la ministre des Finances, Chrystia Freeland, et la ministre de l’Emploi et du Développement de la main-d’œuvre, Carla Qualtrough, tiendront une conférence de presse afin d'annoncer leur plan de transition de la PCU vers le régime d'assurance-emploi.

Depuis l'instauration de la PCU au printemps dernier, 8,58 millions de Canadiens ont présenté une demande, ce qui totalise une aide de 68,5 milliards de dollars. À l'heure actuelle, ce sont maintenant 4 millions de Canadiens et de Canadiennes qui bénéficient encore de la PCU.

Puisque le premier ministre a fait proroger le Parlement jusqu'au 23 septembre, il est présentement impossible de déposer et faire adopter un projet de loi et déposer un nouveau budget, ou mettre en oeuvre les modifications anticipées.

Il faut aussi tenir compte du fait qu'un vote de confiance à l'endroit du gouvernement devrait être effectué lors de l'ouverture de la nouvelle session parlementaire et dans l'éventualité où le gouvernement minoritaire était défait, des élections seraient vraisemblablement déclenchées.

Enfin, alors que le gouvernement fédéral fait face à de nombreuses critiques de la part des partis d'opposition, le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, a déclaré pour sa part: "Le Québec et les régions du Québec subissent une crise de main-d’œuvre majeure parce que ce programme n'a pas été modifié et modulé par un gouvernement qui était occupé à gérer ses crises et son scandale financier."

Source: ICI Radio-Canada · Crédit Photo: Facebook