Nouvelles générales : La peur de la COVID-19 pousse une ville mexicaine à bloquer la frontière avec les États-Unis

La peur de la COVID-19 pousse une ville mexicaine à bloquer la frontière avec les États-Unis

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales

Alors que la propagation du coronavirus se poursuit aux États-Unis, le Mexique semble redouter la venue de touristes Américains sur son territoire. 

C'est une peur qu'ont les résidents de Sonoyta, une ville mexicaine située en face de Lukeville, en Arizona. Une crainte si grande qu'ils ont décidé de bloquer la route principale qui mène au sud de la frontière américaine ce week-end. 

Il faut dire que l'Arizona a observé une hausse des nouveaux cas pendant le week-end du 4 juillet, lors des festivités de la fête nationale. 

Jose Ramos Arzate, le maire de Sonoyta, a même demandé aux touristes américains de « ne pas visiter le Mexique » dans une déclaration officielle, samedi. 

Puis des résidents ont carrément bloqué la route aux Américains avec leurs voitures. Ils demandent qu'un bilan de santé des visiteurs soit exigé, mais aussi qu'ils puissent avoir accès à de meilleurs soins de santé et une stratégie de dépistage élargie au sein de la population. 

Jose Ramos Arzate a toutefois dit que le point de contrôle frontalier doit rester ouvert et continuer de fonctionner pour permettre aux personnes en provenance des États-Unis de se rendre au Mexique pour « des activités essentielles ». Les États-Unis et le Mexique s'étaient entendus pour limiter aux voyages essentiels les passages de frontières, mais cela avait été surtout appliqué pour les personnes entrant aux États-Unis et non l'inverse jusqu'à maintenant. De plus, certains touristes auraient été autorisés à entrer au Mexique pour se rendre à Puerto Penasco où se trouvent plusieurs banques notamment, d'après CTV News.

« Nous nous étions mis d'accord sur ce point afin de protéger la santé de notre communauté face à un taux accéléré de contagion au COVID-19 dans l'état voisin de l'Arizona », a expliqué Jose Ramos Arzate. « Il est de notre devoir en tant qu'autorités municipales de protéger la santé de notre ville. »

Source: CTV News · Crédit Photo: Wikimedia