Nouvelles générales : La rentrée scolaire se fera dans la «quasi-normalité» au Québec

La rentrée scolaire se fera dans la «quasi-normalité» au Québec

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales

Alors que la semaine dernière plusieurs pédiatres ont demandé au gouvernement de lever la règle des 2 mètres de distance pour les enfants, on a appris ce lundi que la prochaine rentrée scolaire se fera dans la «quasi-normalité».

C'est La Presse qui rapporte cette nouvelle qui est en train de faire le tour de la province. Ce lundi, la santé publique a tenu un point de presse sur les rassemblements intérieurs et la distanciation physique. Cela a été l'occasion de notamment revenir sur la prochaine rentrée scolaire qui devrait se faire dans la «quasi-normalité». Le directeur de la santé publique, le Dr Horacio Arruda, a notamment annoncé que les enfants de moins de 16 ans devront désormais respecter une distance d'un mètre entre eux au lieu de deux.

La Presse raconte que le conseiller médical stratégique à la Direction générale de la santé publique du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), le Dr Richard Massé, s'est voulu optimiste concernant la rentrée scolaire de septembre prochain. S'il admet que «les choses seront légèrement différentes», le retour en classe est primordial selon lui. «Dans la plupart des endroits, les étudiants pourront être présents en classe à temps plein, c’est très important pour l’apprentissage. Mais en même temps, il y aura des différences sur les mouvements des groupes et à l’intérieur des mêmes groupes».

La Presse souligne que le gouvernement privilégie des bulles pour assurer la sécurité des enfants, mais aussi pour pouvoir agir plus efficacement en cas de maladie. «La création de bulles, ou de petits groupes, de quatre à six enfants ou jeunes permettra de diminuer la distanciation entre eux. Dans les régions où le retour en classe s’est fait dans les dernières semaines, les nouvelles sont très bonnes jusqu’à maintenant», a précisé le directeur de la santé publique.

Des bulles qui seront faites pour durer, surtout au secondaire, a ajouté le Dr Richard Massé. «En milieu scolaire, quand on parle de créer des bulles, on ne veut pas que les bulles changent tout le temps, parce qu’on se trouverait à exposer les gens continuellement à de nouveaux pathogènes »

Le Dr Horacio Arruda Presse explique que rien n'est figé et que les choses peuvent changer en fonction de l'évolution de la crise sanitaire. «Ça ne sera pas exactement pareil, mais les choses peuvent évoluer». La Presse indique que le ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur Jean-François Roberge introduira ce mardi le plan de retour à l'école du gouvernement. Il sera notamment question de savoir si c'est un retour à temps partiel ou à un temps complet qui est privilégié.

Source: La Presse · Crédit Photo: Adobe Stock