Nouvelles générales : La Sûreté du Québec croit que les fillettes et leur père sont toujours en vie

La Sûreté du Québec croit que les fillettes et leur père sont toujours en vie

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

La Sûreté du Québec a de bonnes raisons de croire que Martin Carpentier, 44 ans, et ses deux filles Romy Carpentier, 6 ans et Norah Carpentier, 11 ans, sont en déplacement dans la région de Saint-Apollinaire et toujours en vie. 

« Toutes les informations qu'on possède actuellement nous permettent de croire que ces personnes-là sont en mouvement. Donc, vivantes », a déclaré la porte-parole de la Sûreté du Québec, Ann Mathieu, à Radio Canada. 

« Nos espoirs sont encore très élevés », a-t-elle poursuivi en ajoutant que le temps presse pour retrouver les trois disparus. 

La voiture de Martin Carpentier a été retrouvée accidentée sur l'autoroute 20, mercredi soir vers 21 h 30 mais personne ne se trouvait à l'intérieur quand les policiers sont arrivés sur les lieux. Une alerte Amber a été déclenchée à 15 heures jeudi et elle est toujours active.

Selon le porte-parole de la Sûreté du Québec, Louis-Philippe Bibeau, le conducteur du véhicule a « subi des blessures » en raison de la « violence » de l'accident et « d'éléments retrouvés à l'intérieur du véhicule ». 

Des cris ont été entendus par des résidents dans la nuit de jeudi près d'un boisé et des « objets »ont été découverts en forêt près de là, vendredi soir. Des analyses sont en cours afin de déterminer si ces objets appartenaient aux personnes disparues et s'il y a un lien avec cette affaire. 

Romy Carpentier, 6 ans 

Norah Carpentier, 11 ans 

Martin Carpentier, 44 ans 

La conjointe de Martin Carpentier, Cathy Gingras, a publié une vidéo très émotive destinée à Martin Carpentier et diffusée par la Sûreté du Québec, vendredi. Mais pour le moment, il n'y a pas répondu. 

« Martin, on s'inquiète. On n'a pas eu de nouvelles de toi depuis l'accident. On se demande si t'es correct. Les filles, Romy, Norah. On veut savoir si elles vont bien. Si toi tu vas bien. Donne-nous des nouvelles. Fais-nous un signe. Appelle tes parents. N'importe quoi », a dit Cathy Gingras dans un message très émotif. 

« L'important c'est que vous autres vous alliez bien. Le reste, on s'en fout du reste. On veut juste savoir que vous êtes corrects. »

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Radio-Canada · Crédit Photo: Courtoisie