Nouvelles générales : Le chef du PQ s'en prend à François Legault et à Horacio Arruda

Le chef du PQ s'en prend à François Legault et à Horacio Arruda

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Le chef intérimaire du Parti québécois (PQ), Pascal Bérubé a accusé le gouvernement Legault d'avoir fait preuve d'un manque de préparation quant aux masques de protection.

C'est lors d'un point de presse qui a eu lieu mardi que Pascal Bérubé a émis de dures critiques envers le directeur national de la santé publique, Horacio Arruda, et le premier ministre François Legault, en expliquant que le gouvernement avait manqué de préparation par rapport à la pandémie de COVID-19.

Bérubé a notamment fait remarquer que dès janvier, les provinces de l’Ouest avaient déjà entrepris des démarches afin d'avoir des réserves de masques: "On n’a manifestement pas précipité l’achat des masques au Québec, parce qu’on était les derniers. [...] Je ne sais pas pourquoi, qu’est-ce qui explique ce manque de préparation du gouvernement du Québec, de la santé publique face à ce qui s’en venait, mais clairement on était dans les derniers de classe pour la prévision. Il faut le dire."

Le chef péquiste a aussi indiqué que le gouvernement avait attendu plusieurs semaines avant de finalement conseiller à la population de porter un masque, tout en rappelant que les propos tenus par Horacio Arruda sur la question du masque au début de la crise avaient été qualifiés de "complètement farfelus" par la Dre Joanne Liu.

Toujours selon Bérubé, de nombreux éléments survenus au cours des dernières semaines lui font croire que plusieurs décisions récentes du gouvernement Legault étaient d'ordre politique. Tout en faisant référence à la décision des autorités sanitaires de ne pas ouvrir les écoles du Grand Montréal, alors que le Dr Arruda a récemment déclaré à La Presse qu'il aurait peut-être permis la réouverture des écoles dans le Grand Montréal, le chef intérimaire du PQ a demandé: "Pourquoi ne pas l’avoir dit ? C’est très important ce qui vient de se passer. [...]  J’ai l’impression que plus ça va, plus il se fait de politique, puis moins il se fait de la santé publique."

Enfin, le premier ministre François Legault a réagi en déclarant: "On a eu des bonnes discussions durant les trois derniers mois, à peu près à tous les jours, et moi j’ai suivi les indications du Dr Arruda. [...] Le Dr Arruda donnait ses consignes de lui-même. Ce n’est pas nous qui avons imposé quoi que ce soit au Dr Arruda."

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: La Presse · Crédit Photo: Capture d'écran