Nouvelles générales : Le directeur national de la santé publique songe à rendre le masque obligatoire partout au Québec.

Le directeur national de la santé publique songe à rendre le masque obligatoire partout au Québec.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales

Le port du masque obligatoire dans les lieux publics fermés pourrait bientôt s'étendre à l'échelle de la province. C'est que le Dr Horacio Arruda a révélé, en déclarant qu'il "évalue très, très fortement" cette possibilité.

C'est mardi en après-midi, lors d'une conférence de presse à Joliette, que le Dr Arruda s'est exprimé à ce sujet en affirmant: "On a des discussions très intenses à ce sujet-là avec le cabinet du premier ministre. On a toujours voulu avoir une approche par étape, faire confiance à la population parce que sinon ça a des effets pervers. Mais je dois vous avouer qu’avec ce que je vois en termes de comportements généralisés… […] Les gens ont oublié [la maladie]."

Comme l'a fait remarquer le directeur national de la santé publique, des rassemblements imprudents ont démontré, autant aux États-Unis qu'au Québec, que le port du masque obligatoire pourrait prévenir une hausse des nouveaux cas: "Le gouvernement va avoir à prendre des décisions sous peu. Le temps joue contre nous."

Il y a quelques jours, la mairesse Valérie Laplante avait annoncé que le port du masque serait obligatoire à Montréal à partir du 27 juillet. Les contrevenants à cette mesure s'exposeront à des amendes dont on ignore toujours quel en sera le montant.

Au cours des derniers jours, des rassemblements ont eu lieu en Montérégie, ce qui a entraîné des dizaines d’infections. 

Mardi matin, La Presse révélait qu'une fête privée qui a eu lieu au Mile Public House du Quartier Dix30 a causé une nouvelle éclosion de COVID-19.

Le Dr Arruda a donc commenté cette situation en expliquant qu'il était très difficile de respecter la distanciation sociale dans de tels événements: "Ce relâchement-là peut être la source d’une flambée dans la communauté. Je sais que je suis rabat-joie. [...] C’est agréable de revenir à une vie un peu plus normale, mais c’est dans une nouvelle normalité."

Source: La Presse · Crédit Photo: Capture d'écran