Nouvelles générales : Le Doc Mailloux affirme que: « les grosses vont y goûter solide! » lors de la deuxième vague.

Le Doc Mailloux affirme que: « les grosses vont y goûter solide! » lors de la deuxième vague.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Le Doc Mailloux n'en est vraiment pas à sa première controverse et voilà qu'une fois de plus, le célèbre personnage a tenu des propos qui risquent de faire couler beaucoup d'encre.

C'est lors de l'émission "Libres sans tabou" que le Doc Mailloux a lancé un avertissement aux femmes qui souffrent d'obésité en les prévenant qu'elles allaient "y goûter", dans l'éventualité où une deuxième vague de la COVID-19 venait à frapper: "Alors là, qu'est-ce qu'on va faire? On va protéger les grosses et les gros. [...] Pour les hommes, on établira des poids plus tard, j'utilise les femmes, parce que c'est plus facile pour comprendre l'idée. Fait que crissez-moi la paix à matin avec la grossophobie là. On essaie d'être intelligent."

Le controversé docteur a poursuivi en déclarant: "La deuxième vague va venir des grosses dans le système scolaire, de l'éducation et des garderies, ainsi que dans le système de la santé. Les grosses, vous allez y goûter. Ça sera pas drôle la deuxième vague pour vous autres. Et ça va se répandre par une traînée de poudre parce que ça va être propagé par les enfants, les adolescents, et vos collègues de travail du même âge que vous, mais qui ne sont pas grosses. Elles vont le faire la grippe, elles vont l'avoir la grippe. Beaucoup moins de complications, beaucoup moins de soins intensifs et beaucoup moins de morts. Vous allez y goûter!"

Le docteur a ensuite pris une courte pause avant de conclure en lançant: "La deuxième vague d'après moi va vous frapper solide. D'où l'importance de vous protéger."

Enfin, quelques heures avant de publier cet extrait, la page Facebook de l'émission coanimée par le Doc Mailloux avait demandé à ses auditeurs et ses auditrices si ceux-ci croyaient être à l'abri des complications liées à la COVID-19 en écrivant: "Les personnes obèses – même jeunes – ont un risque plus élevé de souffrir de complications en cas de COVID-19. C’est ce qu’ont constaté des médecins hospitaliers en France et aux États-Unis, et tant le CDC américain que le ministère des Solidarités et de la Santé française citent l’obésité morbide (un indice de masse corporelle, ou IMC, plus grand que 40) parmi les facteurs associés à un risque accru de forme grave d’infection."

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Facebook · Crédit Photo: Capture d'écran