Nouvelles générales : Le Dr Horacio Arruda lance un important avertissement à la population

Le Dr Horacio Arruda lance un important avertissement à la population

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales

Le directeur national de la santé publique, Horacio Arruda, a rappelé à la population de demeurer très vigilante en soulignant qu'il était très important de faire attention dans les bars, mais aussi, dans les fêtes privées.

Alors que les vacances de la construction vont débuter sous peu, de nombreux déplacements entre les régions sont à prévoir et ainsi, les risques de propagation de la COVID-19 vont s'intensifier.

Au cours des derniers jours, de nombreux événements ont démontré que le nouveau coronavirus était bien présent dans la communauté. À titre d'exemples, on peut penser à un incident qui s'est produit dans un bar de Laval où plusieurs clients ont été contaminés, ou au fait que la Santé publique de Montréal a dû inviter tous ceux qui avaient fréquenté des bars depuis le 1er juillet à se faire dépister.

Le directeur national de la santé publique a aussi tenu à rappeler que le nombre de personnes pouvant assister à une fête privée était limité à dix, tout en reconnaissant que ces mesures seraient difficiles à respecter dans le contexte actuel: "Je suis le premier à avoir le goût d’avoir un party chez moi, avec 50 personnes autour de la piscine, à boire de la bière, à fêter et à se coller."

Le Dr Arruda a aussi demandé à la population de faire preuve de transparence et d'honnêteté dans l'éventualité où des gens seraient approchés par la Santé publique pour vérifier si une personne était présente dans un bar ou une fête pour retracer ceux qui ont été exposés à une personne contaminée. Avec son célèbre humour, le directeur national de la santé publique a précisé: "On n’enverra pas la police. On ne va pas vous chicaner."

Enfin, le Dr Arruda a accepté de commenter la décision du gouvernement d'imposer le port du masque en déclarant: "On a fait des choix, car on s’est dit que ça allait sauver des vies. Sinon, ces gens-là, qui ne porteront pas le masque, ou en quantité insuffisante, ils vont être responsables, sans le savoir, de la mortalité des gens."

Source: Huffington Post · Crédit Photo: Capture d'écran