Nouvelles générales : Le gouvernement du Québec veut imposer la fermeture des bars du Québec à minuit

Le gouvernement du Québec veut imposer la fermeture des bars du Québec à minuit

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Le gouvernement du Québec devrait annoncer ce jeudi après-midi que tous les bars du Québec devront désormais fermer leurs portes à minuit, selon les informations de Radio-Canada, de La Presse et de TVA Nouvelles. 

C'est lors de la conférence de presse de 13 heures que le ministre de la Santé, Christian Dubé, doit en faire l'annonce, accompagné du directeur national de la santé publique, le Dr Horacio Arruda. Le gouvernement a décidé d'agir après avoir constaté que plusieurs jeunes ne respectaient pas les règles d'hygiène dans les bars du Québec. Une hausse de cas a même été observée auprès des jeunes, particulièrement en Montérégie après la réouverture de plusieurs lieux fréquentés par des jeunes et des fêtes privées. 

L'heure de fermeture revue ne sera pas la seule stratégie mise en place pour mieux contrôler la propagation du virus. Le gouvernement souhaite aussi instaurer un registre de la clientèle afin de faciliter le retraçage s'il y a une éclosion liée à un établissement précis, à une soirée. De plus, les bars devront aussi respecter une limite de 50 % de la capacité de l'établissement, comme les restaurants, et faire respecter la distanciation physique de 2 mètres entre les clients. Des policiers seront aussi déployés pour patrouiller les environs des bars afin de faire respecter les consignes de la santé publique. 

Mais pour les bars, ces nouvelles mesures sont très problématiques et mettent en jeu la survie des établissements déjà durement touchés par la pandémie. 

Ces mesures « vont entraîner des centaines de propriétaires de bars à la faillite », a dénoncé le président-directeur général de la Corporation des propriétaires de bars, brasseries et tavernes du Québec (CPBBTQ), Renaud Poulin, dans un communiqué de presse.

« Ce gouvernement nous a menti depuis le tout début de la crise en nous promettant de respecter notre industrie tout en nous promettant de nous aider financièrement et surtout d'instaurer des mesures justes et équitables pour tous les tenanciers du Québec », a-t-il ajouté. 

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Radio-Canada · Crédit Photo: Adobe Stock