Nouvelles générales : Le gouvernement Legault accorde une aide de 200 millions US au Cirque du Soleil.

Le gouvernement Legault accorde une aide de 200 millions US au Cirque du Soleil.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales

Le gouvernement Legault a annoncé qu'il accorderait une aide financière pouvant aller jusqu'à 200 millions US au Cirque du Soleil, qui rencontre actuellement d'importants soucis.

L'annonce a été faite mardi en après-midi par le ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon.

Le ministre a expliqué que c'est en vertu d’une entente de principe entre Investissement Québec (IQ), le bras financier de l’État québécois, et les actionnaires existants que le gouvernement provincial comptera désormais parmi les créanciers de l'importante entreprise. On retrouve parmi les actionnaires existants le fonds d’investissement texan TPG Capital, la firme chinoise Fosun et la Caisse de dépôt et placement du Québec (CPDQ).

Toujours selon le ministre, ce dernier a assuré que dans l'éventualité où les actionnaires actuels décidaient de retirer leurs billes, l'État aurait alors l’option de racheter le Cirque.

Cette aide de la part du gouvernement fera aussi en sorte que le Cirque du Soleil a dû s'engager à conserver son siège social dans la province, tandis que les membres de sa haute direction devront résider dans la province. À l'heure actuelle, le siège social de la compagnie se trouve dans l’arrondissement montréalais de Saint-Michel.

La pandémie de COVID-19 a durement frappé le Cirque du Soleil qui a dû annuler, en mars, ses 44 spectacles, en plus de devoir licencier la quasi-totalité de son effectif, soit environ 4700 personnes. Le Cirque du Soleil doit actuellement composer avec une dette estimée à plus de 900 millions US.

Depuis plusieurs semaines, le Cirque du Soleil a multiplié les tentatives dans l'espoir de dénicher un investisseur ou un acquéreur, ou de renégocier une autre injection de capitaux auprès de ses propriétaires actuels. Le fondateur de l'entreprise, Guy Laliberté, avait même exprimé plus tôt cette semaine un certain intérêt de racheter la compagnie. 

Enfin, parmi les autres scénarios qui ont été étudiés par la compagnie afin de se tirer d'une telle situation périlleuse, le Cirque du Soleil a même envisagé de se placer à l’abri de ses créanciers.

Source: La Presse · Crédit Photo: Capture d'écran