Nouvelles générales : Le gouvernement Legault anticipe un déficit entre 12 et 15 milliards de dollars.

Le gouvernement Legault anticipe un déficit entre 12 et 15 milliards de dollars.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Le premier ministre Francois Legault a révélé que son gouvernement s'attendait à un déficit "entre 12 et 15 milliards" pour l’année budgétaire en cours.

C'est lors de son passage en Beauce que le premier ministre a déclaré devant les journalistes présents: "On anticipe un déficit, comme on avait dit, entre 12 et 15 milliards de dollars. Évidemment, les revenus des entreprises ont beaucoup diminué, incluant les exportations de nos entreprises ici. Il y a un impact important sur les revenus, il y a aussi un impact aussi important sur les dépenses. On parle de plus de trois milliards de dollars de dépenses additionnelles en santé. On a aussi, quand on regarde l'aide qu'on a donnée aux individus et aux entreprises, un autre trois milliards de dépenses additionnelles pour relancer l'économie. On va avoir une mise à jour dans les prochains jours, mais on reste autour du 15 milliards de déficits."

Le premier ministre a évidemment été questionné quant aux pistes envisagées par le gouvernement afin de réagir à ce déficit. Alors qu'on a demandé au premier ministre s'il songeait à procéder à un gel de dépenses dans les programmes gouvernementaux, et à cet effet, François Legault a été très clair: "Non, au contraire. Je pense que quand il y a un ralentissement du secteur privé, c'est le temps que le secteur public intervienne. Donc on aurait aimé que le projet de loi 61 soit adopté pour qu'on puisse accélérer plusieurs travaux d'infrastructure. On va maintenir tous les engagements qu'on avait en santé, en éducation, en environnement. Donc on va continuer les dépenses qui étaient prévues. Par contre, on va avoir besoin de quelques années avant de revoir le niveau de revenus qu'on avait comme gouvernement. Donc, on va avoir besoin de quelques années avant de revenir à l'équilibre budgétaire."

Rappelons enfin que la semaine dernière, le ministre des Finances, Eric Girard, avait déclaré que "si le rebond de 2021 et la deuxième moitié de 2020 compensent pour la chute des deux mois où nous avons fermé 40 % de l’économie, on sera en bonne posture".

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Twitter · Crédit Photo: Facebook