Nouvelles générales : «Le gouvernement n'hésitera pas à revenir en arrière si les consignes ne sont pas respectées»

«Le gouvernement n'hésitera pas à revenir en arrière si les consignes ne sont pas respectées»

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales

Alors que le gouvernement assouplit progressivement les consignes de confinement, il a tout de même insisté sur le fait qu'il n'hésiterait pas à faire machine arrière «si les consignes ne sont pas respectées».

C'est Radio-Canada qui rapporte cette nouvelle qui va intéresser un grand nombre d'entre vous. En effet, ce mardi lors de son point presse quotidien, le gouvernement a une nouvelle fois insisté sur le fait que si la situation se dégrade en raison de l'assouplissement des mesures de confinement, il n'hésiterait pas à revenir à des mesures plus strictes comme celles qu'on a connues au cours des derniers mois. «Oui, on est content de déconfiner graduellement, mais si le virus recommence à se propager trop rapidement, va falloir remettre le Québec sur pause. Personne ne souhaite ça», a déclaré notamment le premier ministre.

Pour ne pas faire marche arrière, François Legault appelle au sérieux des Québécois et leur demande de respecter plus que jamais les consignes du gouvernement. «Pour éviter que ça arrive, il faut respecter les consignes: rester à 2 mètres des autres personnes, mettre un masque entre autres lorsqu'on va dans les transports communs, dans les commerces ou dans tout lieu public où se trouvent plusieurs personnes».

Il a tenu également aussi à adresser un message à tous ceux qui pensent que la crise sanitaire est terminée parce que la situation s'améliore. «On reprend tranquillement le contrôle sur le virus, mais la partie n'est pas gagnée. Ça, c'est important de le répéter: la COVID-19 est toujours là. Le virus rôde, pas juste à Montréal, partout au Québec. C'est important de se protéger, c'est important de protéger les autres». 

Source: Radio-Canada · Crédit Photo: Facebook