Nouvelles générales : Le gouvernement reçoit une mise en demeure de la Fédération autonome de l’enseignement (FAE).

Le gouvernement reçoit une mise en demeure de la Fédération autonome de l’enseignement (FAE).

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Le ministère de la Santé a reçu une mise en demeure qui lui a été envoyée par la Fédération autonome de l’enseignement (FAE), car celle-ci souhaite obtenir le plan sanitaire relatif au réseau scolaire du Québec.

Par cette initiative, la FAE dit espérer que le ministre de la Santé Christian Dubé respecte sa promesse d’instaurer un dépistage rapide et efficace dans les écoles, alors que des éclosions ont déjà été rapportées depuis le début de la rentrée scolaire chez des élèves et chez des membres du personnel.

Avec cette mise en demeure, la FAE souhaite principalement avoir accès aux détails du plan de retour à l’école, mais le gouvernement n'y avait toujours pas donné suite mercredi.

Le président de la FAE, Sylvain Mallette, envisage maintenant de poursuivre ses démarches jusqu'à la Cour supérieure du Québec: "Évidemment, si le gouvernement veut changer d’attitude sur la question du mécanisme de dépistage, on va recevoir avec grand plaisir les informations et on va même pouvoir la transmettre aux membres qu’on représente. C’est une question, oui, de santé publique, mais c’est aussi une question d’assurer le sentiment de sécurité des gens."

La FAE reproche aussi au gouvernement, et plus particulièrement au ministre de l’Éducation Jean-François Roberge, d'avoir manqué à son engagement de faire preuve de transparence. Selon Sylvain Mallette, c'est tout le contraire en fait, car de nombreuses informations manquent aux documents qui sont fournis par le gouvernement: "Or, depuis le printemps dernier et malgré nos demandes en vertu de la Loi sur l’accès aux documents des organismes publics, le gouvernement refuse de nous acheminer les documents sur lesquels il s’est appuyé pour prendre ses décisions. Et lorsque nous en recevons, ces documents sont très souvent caviardés."

Rappelons que depuis le début de la rentrée scolaire, les médias ont déjà rapporté six enseignants à la polyvalente de Deux-Montagnes qui ont été contaminés par la COVID-19. On ignore encore pour le moment combien d'établissements ont été touchés depuis le début de la saison scolaire ni combien de cas ont été rapportés dans les établissements depuis cette même période.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: iStock