Nouvelles générales : Le journaliste bloqué par François Legault brise le silence

Le journaliste bloqué par François Legault brise le silence

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Alors que plus tôt ce samedi François Legault a justifié le blocage sur Twitter du journaliste Aaron Derfel en expliquant qu'il refusait qu'on le traite de menteur, le journaliste lui a répondu de nouveau dans une série de tweets.

C'est en naviguant sur Twitter qu'on est tombé sur la réponse du journaliste Aaron Derfel aux critiques de François Legault. Rappelons tout de même que le premier ministre avait justifié le blocage sur Twitter du journaliste Aaron Derfel en expliquant qu'il refusait qu'on le traite de menteur. «Quand un "journaliste" me "tague" plus de 10 fois sur Twitter en disant que je mens...», a-t-il écrit dans un tweet où l'on peut sentir un certain agacement dans ses propos.

Une réponse qui n'a pas laissé indifférent le journaliste de la Gazette de Montréal qui a décidé de lui répondre dans une série de tweets.

«Depuis que le premier ministre François Legault a commenté aujourd'hui sa décision de me bloquer sur Twitter, je pense qu'il est approprié d'approfondir mon tweet précédent», a-t-il écrit en préambule. Il a notamment relevé le fait que le chef du gouvernement lui avait reproché de l'avoir traité de menteur, ce qui n'a jamais été le cas selon lui. «Je n'ai jamais accusé Legault de mentir. Je soupçonne que le premier ministre fait allusion à un tweet et une nouvelle du 11 mai dans laquelle j'ai écrit que "contrairement à ce que dit François Legault, le Québec est loin d’atteindre son objectif de test de dépistage de la COVID"».

Dans un autre tweet, il explique également que Sophie Durocher lui avait demandé dans son émission de radio s'il avait traité de menteur le premier ministre. Il avait répondu explicitement que ce n'était pas le cas. Par la suite, Aaron Derfel va continuer à se justifier dans une dizaine de tweets supplémentaires. Il a conclu en disant qu'il allait continuer à lire les tweets et autres publications du premier ministre. Reste à savoir si François Legault va lui répondre.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Twitter · Crédit Photo: Facebook