Nouvelles générales : Le pape François fait une surprenante déclaration…

Le pape François fait une surprenante déclaration…

Ce pape est prêt à s’attaquer aux tabous de l’Église…

Publié le par Grands titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
1 1 Partages

Ce n’est assurément pas la première, ni la dernière fois que le pape François va à l’encontre des préceptes prêchés historiquement pas l’Église catholique. Mais cette fois, le souverain pontife a offert un peu plus de détails sur sa pensée.

Dans une entrevue offerte au quotidien allemand Die Zeit et citée par l’Agence France-Presse, François a affirmé que le temps était venu de «réfléchir» à l’ordination probable des «viri probati».

En langage «clair» : considérer l’accès à la prêtrise d’hommes mariés !

«Nous devons aussi déterminer qu'elles seraient leurs fonctions, par exemple dans des localités reculées», a ajouté le pape François toujours dans le quotidien allemand, précisant davantage et pour la première fois cette possibilité qu’il envisage depuis quelques années déjà.

Ce n’est un secret pour personne, l’Église est aux prises avec une grave pénurie de prêtres à l’échelle mondiale et le recrutement ne semble pas s’accélérer. Cette «nouvelle avenue» pourrait selon certains renverser la tendance en permettant cette cohabitation surprenante entre prêtres ayant fait vœu de célibat et ces autres prêtres mariés à une femme.

Il faut savoir que ces hommes peuvent déjà servir l’Église et même devenir diacres, mais la prêtrise leur est toujours refusée. Le diacre est un homme – marié ou célibataire – qui a répondu à un appel de l’Église catholique et qui, après un temps de discernement et de formation, est ordonné par l’évêque de son diocèse qui lui confie une mission ou un ministère au service de la charité, de la liturgie, de la parole de Dieu.

François a déjà déclaré que cette interdiction n’était pas coulée dans le béton de la doctrine catholique, en prenant toutefois soins de préciser que de permettre aux futurs prêtres qui font leurs classes dans les séminaires n’était pas une solution envisageable. 

Donc oui aux hommes mariés car l’Église semble en avoir besoin, mais cela restera l’exception et non la règle !

Partager sur Facebook
1 1 Partages

Source: TVA Nouvelles
Crédit Photo: Archives