Nouvelles générales : Le port du masque obligatoire de plus en plus envisagés dans les lieux publics fermés dans l'ensemble du Québec.

Le port du masque obligatoire de plus en plus envisagés dans les lieux publics fermés dans l'ensemble du Québec.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales

L'imposition du couvre-visage dans les lieux publics fermés dans l'ensemble du Québec pourrait survenir très prochainement. En effet, c'est en raison des relâchements des derniers jours que le Dr Horacio Arruda a expliqué qu'il considérait sérieusement adopter cette mesure.

C'est sur les ondes de QUB radio, que le directeur national de santé publique a déclaré lors d'une entrevue avec Pierre Nantel: "On a toujours dit qu’on irait par étapes. On a toujours dit qu’on préférait convaincre avant de contraindre, mais, avec ce que je vois actuellement, je dirais que la balance est en train de pencher vers une action."

Le Dr Arruda ne cache pas qu'en martelant cet avertissement "très fort pour la population, qu’on ne peut pas tolérer", il espère sensibiliser la population à l'importance de respecter les mesures de distanciation sociale et le lavage des mains afin de prévenir de nouvelles éclosions qui pourraient forcer à nouveau la fermeture de plusieurs commerces.

En ce qui concerne les nombreux vacanciers qui comptent se promener dans la province, le Dr Arruda avait un message très clair pour eux: "Si vous allez, par exemple, dans le Bas-Saint-Laurent, où il y a eu peu de cas, par respect pour la population, maintenez vos deux mètres de distance et mettez votre masque."

Le directeur national de la santé publique a aussi affirmé mardi lors d’un passage à Joliette, dans Lanaudière, que le gouvernement allait bientôt prendre une décision quant à l'imposition du port du masque: "Ce n’est pas moi qui vais faire l’annonce, mais mes recommandations sont en processus, actuellement, envers les autorités. [...] Je suis sûr que le jour [où] on va l’annoncer, si on l’annonçait, il va y avoir des gens qui vont s’y opposer. Rendre quelque chose obligatoire, ce n’est jamais quelque chose d’agréable."

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: Capture d'écran