Nouvelles générales : Le Premier Ministre de l'Ontario Doug Ford ne veut pas d'une réouverture de la frontière avec les USA en juillet.

Le Premier Ministre de l'Ontario Doug Ford ne veut pas d'une réouverture de la frontière avec les USA en juillet.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Alors que le 16 juin dernier, le premier ministre Justin Trudeau a prolongé l’interdiction des déplacements non essentiels entre le Canada et les États-Unis jusqu'au 21 juillet, le premier ministre de l’Ontario, Doug Ford, a déclaré qu'il souhaitait que cette décision soit prolongée au-delà de la date d'échéance prévue en raison de la résurgence des cas de COVID-19 dans plusieurs États américains.

Selon Ford, le premier ministre du Canada ferait une erreur s'il décidait de rouvrir la frontière dès le 21 juillet.

Tout en précisant que cette prise de position n'avait rien à voir avec son appréciation des Américains, le premier ministre Ford a expliqué: "Je sais que c’est inévitable, nous devrons le faire, je crois simplement que nous ne sommes pas prêts. Vous voyez ce qui se passe aux États-Unis : regardez la Floride, regardez le Texas, l’Arizona, la Californie — je ne veux pas me retrouver comme ces États."

Des records de cas de nouveaux cas de COVID-19 ont été observés dans de nombreux États dont l’Arizona, la Californie, le Mississippi, le Nevada, le Texas et l’Oklahoma. En contrepartie, l'Ontario a observé un taux de croissance des nouveaux cas de moins de 1 % depuis près de trois semaines.

Enfin, Doug Ford a encouragé ses concitoyens à demeurer vigilants et à respecter les mesures sanitaires afin d'éviter que l'Ontario répète la même erreur que dans les États américains où il y a une recrudescence des cas: "Ce n’est pas fini. Je ne saurais trop insister : nous allons très bien parce que tout le monde a écouté. [...] Mais vraiment, cette chose peut revenir, c’est ce qui m’inquiète. Nous devons donc rester concentrés et nous ne pouvons pas baisser la garde même un seul instant. Nous baissons la garde et regardez ce qui est arrivé à la Floride, regardez ce qui est arrivé à la Californie et à l’Arizona et au Texas. C’est ce qui se passe lorsque vous êtes téméraire, vous êtes négligent et vous baissez la garde."

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: La Presse · Crédit Photo: Capture d'écran