Nouvelles générales : Le Protecteur du citoyen reçoit un déluge de demandes en lien avec le port du masque obligatoire.

Le Protecteur du citoyen reçoit un déluge de demandes en lien avec le port du masque obligatoire.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Alors que le port du masque dans les lieux publics clos du Québec sera obligatoire dès samedi, de nombreux citoyens qui sont en désaccord avec cette mesure ont décidé de s'adresser auprès du Protecteur du citoyen. L'organisme a d'ailleurs fait savoir qu'il avait récemment été inondé de demandes.

C'est dans une déclaration écrite qui a été publiée mardi que l'organisme s'est clairement positionné quant à cette question en déclarant: "À la suite d'un grand nombre de demandes reçues au Protecteur du citoyen concernant le port obligatoire du couvre-visage ou du masque dans les lieux publics fermés partout au Québec, à compter du 18 juillet, nous tenons à vous informer que le Protecteur du citoyen considère cette décision raisonnable en contexte de pandémie de la COVID-19."

Comme l'a bien indiqué le Protecteur du citoyen, il y a une raison médicale à cette mesure et celle-ci ne vise qu'à protéger la population: "Le Protecteur du citoyen encourage le port du masque dans les lieux publics fermés puisque cette mesure vise à mieux protéger la santé et la sécurité des citoyennes et des citoyens en période de crise sanitaire."

L'organisme s'est aussi positionné quant à ceux et celles qui affirment que le port du masque peut entraîner des problèmes liés à l'oxygène: "Les enfants de moins de 12 ans, les personnes dont la condition médicale particulière empêche le port du masque ainsi que celles qui ne sont pas capables de mettre ou de retirer le masque elles-mêmes ne sont pas visés par l’obligation de porter le couvre-visage."

C'est à compter du 18 juillet 2020 que le port du couvre-visage sera obligatoire pour toutes les personnes de 12 ans et plus dans les lieux publics fermés ou partiellement couverts.

Voici enfin une liste des lieux où cette obligation sera appliquée:

  • un commerce de vente au détail;
  • une entreprise de services (ex. : pharmacies);
  • un cabinet privé de professionnel;
  • un lieu où sont offerts des services municipaux ou gouvernementaux;
  • une entreprise de soins personnels (ex. : coiffeurs, soins esthétiques);
  • un centre commercial;
  • un lieu de culte;
  • un lieu où sont offerts des activités ou des services de nature culturelle ou de divertissement (ex. :cinéma, salle de spectacles, musée, etc.);
  • une salle de location ou un autre lieu utilisé pour accueillir des événements, comme des congrès et des conférences;
  • un lieu où sont pratiquées des activités sportives ou récréatives;
  • un restaurant ou un bar;
  • une aire commune, incluant un ascenseur, d’un établissement d’hébergement touristique;
  • un établissement d’enseignement (à l’exception des écoles préscolaires, primaires et secondaires), incluant un collège et une université;
  • une gare de train ou d’autobus, une gare fluviale, une station de métro ou un aéroport.
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: Capture d'écran