Nouvelles générales : L'homme arrêté au Tim Hortons «voulait qu’on parle de lui», d'après le SPVM

L'homme arrêté au Tim Hortons «voulait qu’on parle de lui», d'après le SPVM

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales

Alors que la première journée du port du masque obligatoire dans les lieux publics fermés et partiellement couverts a été marquée par l'arrestation d'un homme dans un Tim Hortons de Montréal, la police estime qu'il «voulait créer un incident».

C'est TVA Nouvelles qui rapporte cette information qui risque de déclencher des réactions aux quatre coins de la province. Alors que ce samedi a été marqué par une vidéo virale montrant l'arrestation musclée d'un homme qui ne voulait pas porter de masque dans un Tim Hortons, le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a décidé de réagir à cet événement sur les ondes de la chaîne de télévision. «C’est quelqu’un qui, de toute évidence, voulait créer un incident», a expliqué André Durocher, porte-parole du SPVM. 

Il a indiqué à TVA Nouvelles que c'était le seul incident de ce type qui a été recensé hier. «On parle d’un incident très isolé et d’un cas qui, de toute évidence, semblait être quelqu’un qui, justement, voulait qu’on parle de lui», a-t-il ajouté. L'individu en question devrait être confronté à des accusations d’entrave à un agent de la paix, précise la chaîne de télévision. 

Crédit photo: Capture d'écran vidéo Facebook Sandra Bourgoin

TVA Nouvelles indique que le porte-parole du SPVM en a profité pour demander aux commerçants de contacter les forces de l'ordre s'ils sont confrontés à des événements similaires. «Les commerçants n’ont pas physiquement à se tirailler avec des personnes qui sont récalcitrantes. Si les personnes refusent de se conformer, ils n’ont qu’à appeler la police».

Il a toutefois souligné que la prévention était l'approche privilégiée de la police lors de ses interventions. «Les policiers, on leur demande, lorsqu’ils interviennent en ce qui concerne le port du masque, d’y aller en sensibilisation d’abord, ce qui fonctionne dans 99,99% des cas (...) Mais il y a toujours des gens qui voudront faire des statements».

Si vous n'avez pas vu la vidéo de l'arrestation, vous pouvez la regarder ci-dessous. Au moment d'écrire ces lignes, elle a été visionnée plus de 3 millions de fois.