Nouvelles générales : Le vaccin de Medicago débute ses essais cliniques sur des humains.

Le vaccin de Medicago débute ses essais cliniques sur des humains.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales

Le fabriquant québécois Medicago a début ses essais cliniques pour un éventuel vaccin contre la COVID-19.

Les attentes sont évidemment très hautes pour plusieurs, mais le docteur Bruce Clark, président et chef de la direction de la société biopharmaceutique Medicago, a tenu à mettre en garde la population en déclarant: "Quel que soit le vaccin que nous obtiendrons au cours de cette première ronde — à moins d’un miracle —, il ne sera pas parfait », a expliqué le docteur Clark, dont la société a lancé.  Il va falloir qu’il y ait du développement, il faudra probablement des années pour arriver à une compréhension du bon vaccin, de la bonne approche. Ce n’est pas une panacée."

Les essais cliniques sur des humains pour le vaccin ont débuté lundi, à Québec.

Le docteur Clark a aussi rappelé qu'il reste encore beaucoup d’inconnu autour de la COVID-19 et ainsi, le scénario qui lui semble le plus probable est qu’un vaccin n’offrira qu’une partie de la solution, tandis que la découverte et l'amélioration de certains traitements permettront de reprendre un certain contrôle sur la situation.

Pour sa part, l’administrateur en chef adjoint de la santé publique du Canada, le docteur Howard Njoo, semble être d'un avis semblable à celui du docteur Clark: "Je pense qu’on est encore loin de voir un vaccin : tous les experts dans le monde, moi y compris, croient que ce ne sera pas avant 2021. Ce qui se passe ici au Canada et ailleurs dans le monde est encourageant parce qu’au moins, on a avancé à une autre étape, avec les essais cliniques, mais il faut attendre avant de voir si les vaccins sont efficaces […] et pour assurer leur sécurité."

Dans l'éventualité où les essais cliniques de Medicago seraient concluants, le fabricant compte produire environ 100 millions de doses d’ici la fin de 2021, tandis que son usine située à Québec devrait être en mesure de produire d’ici la fin de 2023 jusqu’à un milliard de doses de vaccin contre la COVID-19 par année.

Source: La Presse · Crédit Photo: Capture d'écran