Nouvelles générales : Les autorités annoncent plus de liberté pour les ainés.

Les autorités annoncent plus de liberté pour les ainés.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Le gouvernement Legault a annoncé que les aînés autonomes qui logent dans des résidences pour personnes âgées pourront bénéficier d'un assouplissement de certaines mesures de confinement.

L'annonce a été faite lors du point de presse quotidien du premier ministre François Legault, qui était en compagnie de la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, ainsi que le directeur national de la santé publique, le Dr Horacio Arruda.

Cet assouplissement ne visera que les résidences pour personnes âgées qui n’ont aucun cas confirmé ou probable dans leur établissement. Pour ce qui est des résidences avec des cas positifs et des aînés qui vivent en CHSLD, les autorités garderont en place les mesures sévères de confinement.

Les aînés qui bénéficieront de cet assouplissement pourront donc recommencer les promenades libres et les rencontres extérieures avec des proches, or ils devront surtout s'assurer de respecter des consignes de santé publique strictes. Rappelons que parmi ces consignes, on y retrouve le lavage des mains à l’entrée et à la sortie de la résidence et le maintien d’une distance de deux mètres avec les autres, tandis qu'on recommande aussi vivement le port d'un couvre-visage.

Le Dr Horacio Arruda a aussi précisé que dès le 11 mai, les aînés pourront recommencer à se rendre dans les commerces essentiels, or ils devront possiblement respecter certaines plages horaires qui seront déterminées afin de limiter les risques de propagation.

Selon ce qu'a déclaré le gouvernement Legault, cette décision d'assouplir les mesures s'explique par un désir de briser l’isolement des aînés, tout en améliorant leur santé mentale et physique.

Soulignons aussi que la ministre Marguerite Blais a annoncé que les proches aidants pourront se rendre en CHSLD et dans les résidences pour aînés. Ce sera à partir du 11 mai que cette mesure entrera en vigueur. La ministre a précisé que désormais, les établissements devront justifier un refus d'accès à un proche aidant auprès du ministère. 

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: Capture d'écran