Nouvelles générales : Les autorités en Colombie-Britannique proposent des trous dans les murs pour du sexe sécuritaire en pandémie.

Les autorités en Colombie-Britannique proposent des trous dans les murs pour du sexe sécuritaire en pandémie.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales

Les responsables de la santé publique de la Colombie-Britannique se sont retrouvés sous les feux des projecteurs après avoir fait part de leurs recommandations en matière de pratiques sexuelles qui comportent moins de risques d'être infecté par la COVID-19. En effet, voilà que parmi les pratiques jugées comme étant sécuritaires, on a notamment recommandé le fameux "glory hole".

C'est cette semaine que les autorités sanitaires de la Colombie-Britannique ont ajouté à leur site web de nouvelles recommandations pour les rapports sexuels favorisant la distanciation physique. Ainsi, parmi ces conseils, on a encouragé la population à pratiquer le "glory hole", une pratique consistant en un trou creusé dans un mur qui est d'un périmètre juste assez grand pour y faire passer un pénis.

Selon Urban Dictionnary, les "glory holes" sont généralement utilisés pour les rapports sexuels anonymes, mais selon le CDC de la Colombie-Britannique, ils sont aussi un excellent moyen de limiter le contact physique pendant les rapports sexuels. 

Le site web du CDC de la Colombie-Britannique indique: "Utilisez des barrières, comme les murs (p. ex., les glory holes), qui permettent des contacts sexuels, mais empêchent les contacts étroits en face à face."

Le site web précise qu'il suggère des astuces et qu'il ne s'agit pas ici de règles à suivre à la lettre.

Le site partage de nombreux autres conseils pour réduire les risques de propagation du coronavirus lors des rapports sexuels, comme le port d’un masque, s’abstenir d'échanger des baisers, l’utilisation d’un préservatif et le lavage du corps avec du savon et de l’eau.

Les responsables de la santé à travers le pays ont partagé la plupart de ces conseils, mais aucun d'eux n'a fait mention du "glory hole".

Les lignes directrices de la Colombie-Britannique recommandent de s'abstenir d'avoir des rapports sexuels si vous vous sentez malade. Enfin, les autorités sanitaires précisent que "Vous êtes votre partenaire sexuel le plus sûr. Se masturber par vous-même (sexe solo) ne propagera pas la COVID-19."

Source: Global News · Crédit Photo: iStock