Nouvelles générales : Les autorités sanitaires mettent en garde les parents à propos d'un retour d'une maladie semblable à la polio

Les autorités sanitaires mettent en garde les parents à propos d'un retour d'une maladie semblable à la polio

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Alors que la crise sanitaire n'est toujours pas terminée au pays, l'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) a tenu à mettre en garde les parents à propos d'un retour d'une maladie semblable à la polio qui peut provoquer une paralysie à long terme chez les jeunes enfants.

C'est CTV News qui rapporte cette nouvelle qui risque de faire le tour du pays. En effet, l'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) a tenu à mettre en garde les parents à propos de la myélite flasque aiguë (MFA) qui peut provoquer une paralysie à long terme chez les jeunes enfants. Selon les informations de la chaîne de télévision, les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) ont prévenu qu'il est possible qu'une épidémie se développe cet automne après la découverte de 16 cas confirmés et 38 autres qui sont encore sous investigation.

Sur son site web, l'ASPC explique que la myélite flasque aiguë se caractérise par «l'apparition brutale d'une faiblesse musculaire à un ou plusieurs membres résultant d'une inflammation de la moelle épinière, responsable de transmettre les messages en provenance et en direction du cerveau». Les conséquences de cette maladie sont variables. «Certaines personnes touchées récupèrent rapidement alors que d'autres continuent de souffrir de faiblesse musculaire et nécessitent des soins de façon permanente».

Crédit photo: Adobe Stock

Comment savoir si votre enfant souffre de MFA? Sur son site web, l'ASPC indique que «l'apparition soudaine d'une faiblesse musculaire aux bras, aux jambes, ou les deux à la fois et la diminution du tonus musculaire» font partie des principaux symptômes. Il est important de souligner qu'ils «sont parfois accompagnés d'une faiblesse des muscles du visage ou d'un affaissement des traits du visage. Certains patients se plaignent de douleurs à l'apparition des symptômes».

Pour se protéger contre la maladie, l'ASPC recommande d'adopter les gestes barrières que l'on connait bien comme le lavage de main, tousser dans son coude ou encore éviter de se toucher le visage. Sur son site web, on apprend qu'en moyenne «il y a entre 27 et 51 cas de PFA de rapporter annuellement au Canada».

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: CTV News · Crédit Photo: Adobe Stock