Nouvelles générales : Les commerces ne devraient pas sous-estimer les impacts des désinfectants qui puent

Les commerces ne devraient pas sous-estimer les impacts des désinfectants qui puent

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Depuis le début de la crise sanitaire, plusieurs personnes se sont plaints des odeurs des désinfectants qui sont offerts dans les lieux publics comme le transport en commun ou encore dans certains commerces. 

Pour Christine Chamberland-Beaudoin, la fondatrice d’Élixir Marketing Olfactif, c'est une grave erreur.

« Non seulement c’est pénible pour le préposé à l’accueil qui passe sa journée dans la puanteur, mais ça gâche le moral du personnel qui doit constamment utiliser le gel dégoûtant et ça fait en sorte que les clients associent la marque avec une expérience sensorielle répugnante dont le cerveau va se souvenir d’un à trois ans », a expliqué la spécialiste en marketing olfactif au Journal 24 Heures. 

Selon Christine Chamberland-Beaudoin, la pénurie de désinfectant a pu mener à des choix d'ingrédients moins intéressants pour les consommateurs, mais elle dit qu'il n'y a plus de raison maintenant pour ne pas offrir une « expérience olfactive positive et agréable » à ses clients. 

Par exemple, Élise Bellerose, la propriétaire du restaurant Antidote à Montréal, a abandonné un produit à la senteur de « lendemain de veille de tequila » pour un produit à l'odeur plus agréable fabriqué à Ville Saint-Laurent, même s'il coûte plus cher. Les restes du produit précédent seront donnés à un organisme bénévole de réparation de vélos pour désinfecter les selles. 

Les désinfectants qui puent sont même devenus une attrape. Sur le site Amazon, on peut trouve le « Stinky Ass Gel ». Il s'agit d'un désinfectant qui a l'allure d'une lotion hydroalcoolique normale en format de poche, mais il a une odeur insoutenable! 

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: Adobe Stock