Nouvelles générales : Les dirigeants de la SAQ et d'Hydro-Québec reçoivent d'énormes bonis pendant la pandémie

Les dirigeants de la SAQ et d'Hydro-Québec reçoivent d'énormes bonis pendant la pandémie

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Ce n'est pas parce que la crise sanitaire actuelle fait traverser des incertitudes à des milliers de Québécois que les primes et les bonis de certains dirigeants sont amputés... 

La Société des alcools du Québec (SAQ) va verser 7,63 millions de dollars en primes pour 2019-2020, selon les informations du Journal de Montréal. Ce sont 602 cadres et travailleurs non syndiqués qui vont se partager ce montant, une augmentation de 15 % par rapport à l'année précédente. Ils recevront un chèque en septembre. 

Les travailleurs du Syndicat du personnel technique et professionnel ont reçu au mois de juin, quant à eux, 1,23 million $ ( une baisse de 10 %) et les employés du Syndicat des travailleurs et travailleuses de la SAQ ont récolté 1,01 million $ (une baisse de 20,5 %), a appris le Journal de Montréal grâce à une demande effectuée en vertu de la Loi sur l’accès à l’information. 

Ces primes seraient justifiées par les bons résultats financiers de la SAQ qui a fait des profits de 1,226 milliard de dollars, soit un bond de 79,6 millions de dollars par rapport à l’année précédente. 

Au printemps dernier, en raison de la pandémie, la SAQ avait annoncé un gel des salaires de tous les dirigeants pour 2020-2021. On ignore toutefois si une prime sera versée et quel en sera le montant. 

« Nous sommes encore qu’au deuxième trimestre. Il est trop tôt à ce moment-ci pour se prononcer à ce sujet », a répondu le porte-parole Yann Langlais-Plante.

Du côté d'Hydro-Québec, c'est 30 millions de primes qui ont été versées, soit 27,9 millions en bonis de performance et 2 millions en primes d'attraction et de rétention pour séduire un employé potentiel ou le retenir s'il songe quitter. 21 millions de dollars ont été versés à 1 900 cadres d'Hydro-Québec dont 1,2 million au PDG sortant Éric Martel et les autres membres de la haute direction, selon les informations du Journal de Montréal. Ces primes ont été justifiées par une hausse des profits de la société d'État. 

Hydro-Québec a toutefois annoncé qu'elle annulait toute forme de rémunération incitative pour ses hauts dirigeants en 2020 « dans le contexte de la pandémie mondiale et de ses conséquences au Québec ».

En ce qui concerne Loto-Québec, les bonis de performance seront dévoilés à l’automne lorsque le rapport annuel de 2019-2020 sera publié.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: TVA Nouvelles et Journal de Montréal · Crédit Photo: Adobe Stock