Nouvelles générales : Les infirmières du Québec plus débordées par la pandémie que partout ailleurs au pays.

Les infirmières du Québec plus débordées par la pandémie que partout ailleurs au pays.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Une étude de Statistiques Canada a indiqué que les infirmières du Québec avaient été davantage débordées par la pandémie de COVID-19 que les autres infirmières du pays.

L'étude en question a été dévoilée mardi et celle-ci a clairement démontré que les infirmières du Québec ont été beaucoup plus sollicitées en matière d'heures supplémentaires que dans les autres provinces.

Alors que la moyenne des heures supplémentaires hebdomadaires travaillées par les infirmières en Ontario est passée de 4,7 à 9,8 heures en mai dernier, celle des infirmières du Québec est passée de 6,2 heures en mai 2019 à 16,9 heures.

Il faut aussi tenir compte du fait qu'aucune autre augmentation du genre n'a été constatée dans les autres provinces, puisque celles-ci ont été affectées beaucoup moins gravement par la COVID-19 que le Québec et l'Ontario. Ainsi, la moyenne pour toutes les autres provinces se situe autour de 6 heures supplémentaires par semaine.

Selon ce qu'a indiqué Statistiques Canada, il a aussi été observé que le nombre d'heures supplémentaires avait doublé en mai 2020 par rapport à mai 2019 chez les infirmières de 35 ans et plus et cela "peut rendre compte du recours à des membres du personnel infirmier plus expérimentés pour gérer les nouveaux cas complexes liés à la COVID-19 ou à une stratégie visant à réintégrer les infirmiers retraités pour répondre à la demande".

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a expliqué mardi à l'émission Midi Info que Statistiques Canada avait dénombré les heures supplémentaires "en fonction non pas d'une semaine normale de travail de 40 heures, mais plutôt en fonction de l'engagement de chaque infirmière". Enfin, le ministre a ajouté: "Un des enjeux à régler, c'est d'avoir, dans la mesure du possible, plus de gens qui sont à temps plein [...] pour que le personnel qui voudrait passer de temps partiel à temps plein puisse avoir de meilleures conditions."

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: ICI Radio-Canada · Crédit Photo: iStock