Nouvelles générales : Les nouveaux cas de COVID-19 sont maintenant plus nombreux dans la population que dans les CHSLD.

Les nouveaux cas de COVID-19 sont maintenant plus nombreux dans la population que dans les CHSLD.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Les derniers bilans indiquent que les nouveaux cas de COVID-19 sont apparus davantage dans la population générale que dans les CHSLD.

C'est la pharmacienne Diane Lamarre qui a mis en lumière cette information, alors qu'elle avait accepté de commenter la situation actuelle sur les ondes de TVA.

Le 12 juin dernier, on observait donc que sur les 158 nouveaux cas enregistrés, 13 avaient été signalés dans des CHSLD, il y en avait 4 dans des résidences pour aînés, tandis que les 41 autres provenaient de la population générale.  

Comme l'a fait remarquer la pharmacienne, la situation a considérablement changé au cours des dernières semaines: "On a avait peut-être encore l’impression que la plupart des nouveaux cas continuaient de venir des CHSLD, ou des ressources intermédiaires, ou des résidences pour aînés, mais ce n’est plus le cas."

Il ne s'agissait pas là d'un cas d'exception, car le 13 juin, on rapportait que 3 cas sur 128 avaient eu lieu dans des CHSLD, tandis qu'un seul cas provenait d'une résidence pour personnes âgées et que 124 autres cas étaient survenus dans la population générale.

Pour ce qui est du 14 juin, 1 seul cas sur 102 nouveaux cas s'était produit en CHSLD, tandis que 100 autres nouveaux cas avaient eu lieu dans la population générale.

Comme l'a indiqué la pharmacienne, cela démontre que la contamination communautaire est bien réelle et que les mesures de distanciation physique sont toujours une priorité: "Ça veut dire que le coronavirus se propage par les contacts en communauté, d’où l’importance de maintenir la distanciation sociale, de se laver les mains encore. On a l’impression que c’était presque disparu complètement dans la communauté, mais les mesures qu’on préconise ont encore toute leur place."

Il faut aussi tenir compte du fait que les nouveaux cas ne sont pas uniquement apparus dans le secteur de Montréal, mais à travers toute la province.

Enfin, la pharmacienne Diane Lamarre a conclu en déclarant: "On a encore du travail à faire."

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: iStock