Nouvelles générales : Les nouveaux conseils sexuels de la Dre Tam font grandement réagir les Québécois et autres Canadiens!

Les nouveaux conseils sexuels de la Dre Tam font grandement réagir les Québécois et autres Canadiens!

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

La Dre Theresa Tam a émis de nouvelles recommandations quant aux pratiques sexuelles qui sont les moins à risque d'être contaminé par la COVID-19. Sans grande surprise, la masturbation arrive en tête de liste, tandis que l’on conseille aux amants d'éviter les baisers.

C'est mercredi que les autorités canadiennes de santé publique ont fait part de leurs dernières recommandations sur les façons de veiller à sa santé sexuelle tout en limitant le risque d’infection et de propagation du coronavirus.

La Dre Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique du Canada, s'est donc adressée aux Canadiens et aux Canadiennes par l'entremise d'un communiqué dans lequel elle a notamment déclaré: "Les activités sexuelles les moins risquées pendant que sévit la COVID-19 sont celles où vous êtes seul. [...] Si vous décidez d’avoir des rapports sexuels en personne avec quelqu’un qui ne fait pas partie de votre ménage ni de votre bulle sociale, vous pouvez prendre certaines mesures pour réduire les risques."

Tout en insistant sur le fait qu’une relation de confiance est primordiale, l'administratrice en chef de la santé publique du Canada a rappelé aux partenaires sexuels l'importance de surveiller leurs états de santé respectifs et d’éviter d’avoir des rapports si l’un ou l’autre des partenaires présente des symptômes.

Parmi les autres conseils prodigués par la Dre Tam, cette dernière a suggéré de faire attention à la consommation d'alcool avant les relations sexuelles, et ce, afin de s'assurer de prendre des décisions éclairées.

La spécialiste a aussi indiqué qu'idéalement, les partenaires sexuels devraient éviter de se "donner des baisers", mais aussi, de penser à faire "en sorte que vos visages ne se touchent pas ou ne soient pas près l’un de l’autre".

Évidemment, il est aussi très important de continuer à se protéger afin de faire attention aux maladies sexuellement transmissibles.

Enfin, la Dre Tam a conclu en déclarant: "En prenant ces précautions et en étant conscients des risques qu’ils prennent, les Canadiens peuvent trouver des façons de profiter de moments d’intimité sans compromettre les progrès que nous avons tous accomplis dans la lutte contre la COVID-19."

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: La Presse · Crédit Photo: iStock