Nouvelles générales : «Les parents qui ne veulent pas envoyer leur enfant à l’école pourront le garder à la maison»

«Les parents qui ne veulent pas envoyer leur enfant à l’école pourront le garder à la maison»

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Alors que le gouvernement a annoncé qu'il allait déposer la semaine prochaine un plan concernant la réouverture des écoles, le premier ministre a préféré tout de suite préciser que «les parents qui ne veulent pas envoyer leur enfant à l’école pourront le garder à la maison».

C'est en écoutant le point presse du gouvernement ce mercredi qu'on en a appris davantage sur la réouverture des écoles. En effet, François Legault a annoncé qu'un plan de réouverture des écoles sera déposé la semaine prochaine. Si l’on ne sait pas encore ce qu'il contiendra, le premier ministre a préféré dissiper certains doutes chez les parents. Il a d'abord annoncé que «les parents qui ne veulent pas envoyer leur enfant à l’école pourront le garder à la maison». Une déclaration qui risque de soulager de nombreux parents qui ne sont pas très à l'aise à l'idée de renvoyer prochainement leurs enfants sur les bancs de l'école.

Est-ce que les enfants dont les parents refuseront qu'ils reprennent l'école tout de suite seront pénalisés d'une quelconque manière ? Tout laisse penser que non, selon les déclarations du premier ministre qui s'est voulu rassurant avant tout. «On va prendre des mesures pour que ces enfants-là puissent faire le rattrapage nécessaire lors de la rentrée en septembre», a-t-il précisé.

En ce qui concerne la réouverture des écoles, le premier ministre a bien précisé que cela allait se faire graduellement et que cela allait commencer par les régions les plus stables.«Ça va se faire par région», a-t-il souligné en indiquant également que la situation est stable à l'extérieur de Montréal et Laval.

De son côté, le directeur national de la Santé publique, le Dr Horacio Arruda, a tenu à préciser que cette réouverture des établissements scolaires «ne sera pas comme l'école d'avant», expliquant notamment «qu'il n'y a pas une très grande proportion des Québécois qui ont été infectés».

Le Premier Ministre a par ailleurs ajouté en fin d'après-midi:

"Si la situation reste stable dans les prochains jours, la semaine prochaine on devrait pouvoir annoncer notre plan de réouverture graduelle des écoles.

Je peux tout de suite vous dire que les semaines restantes du calendrier scolaire ne seront pas obligatoires. Les parents qui ne vont pas vouloir envoyer leurs enfants à l’école, pour toutes sortes de raisons, ne seront pas forcés de le faire.

On avance. On va s’en sortir ensemble."

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Gouvernement du Québec · Crédit Photo: Capture d'écran