Nouvelles générales : Les primes aux spécialistes suscitent la colère des préposées aux bénéficiaires actuels.

Les primes aux spécialistes suscitent la colère des préposées aux bénéficiaires actuels.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Les infirmières et les préposés aux bénéficiaires en CHSLD ne cachent pas leur colère, alors que les médecins spécialistes qui viendront les soutenir bénéficieront gagneront dix fois leur salaire, notamment en raison d'une prime allant jusqu’à 2500 $.

TVA Nouvelles a rencontré plusieurs travailleurs et travailleuses en CHLSD et disons-le, le désaccord quant au salaire des médecins spécialistes semble partagé par plusieurs personnes, dont une employée d’une résidence pour aînés dans le nord de Montréal qui a déclaré: "C’est pas sérieux? Ils vont être payés 211$ de l’heure pour faire manger quelqu’un? C’est ridicule, j’ai mon voyage."

Du côté du CIUSSS de Montréal, une employée fait remarquer que si une telle prime était accordée aux infirmières ainsi qu'aux préposées aux bénéficiaires, cela suffirait certainement à mettre fin à la pénurie de personnel dans le réseau de la santé: "Nous, avec notre boni de 8% qui représente 1$ de l’heure après impôt, on fait pitié."

De nombreux travailleurs en CHSLD ont aussi fait part de leurs préoccupations quant à l'efficacité des médecins qui se rendront dans ces établissements, dont une préposée qui a déclaré sous le couvert de l'anonymat: "Juste pour déplacer un aîné, ça prend une formation de deux jours, rappelle l’une d’elle. Et c’est sûr qu’ils ne l’ont pas." Une autre préposée, toujours sous le couvert de l'anonymat, a aussi ajouté: "C’est sûr qu’ils vont être dans nos jambes."

Enfin, selon Michel Lemelin, président de la Fédération professionnelle des préposées aux bénéficiaires du Québec, celui-ci demeure confiant quant à l'utilité des médecins qui viendront soutenir les employés en CHSLD, mais tout comme ses collègues, il craint que ceux-ci ne soient pas suffisamment qualifiés: "Les préposés sont tellement démunis, il y en a qui ne regarderont pas les salaires. [...] C’est sûr que les médecins spécialistes ont un savoir académique plus élevé, mais quand il est question de déplacer un bénéficiaire, de le faire manger ou de le laver, est-ce qu’ils seront à la hauteur?"

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: Capture d'écran